Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 04 – La puissance de la prière : intercéder pour les autres (2 Corinthiens 10, Éphésiens 6, Jean 11)

Copyright © 2020, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Français courant (NFC), 2019, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse https://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Avez-vous déjà entendu certains se plaindre des prières des autres ? Un éminent ministre chrétien prie pour que Dieu l’aide à trouver une bonne place de parking, et il est critiqué par un autre qui prie pour que Dieu guérisse sa mère d’un cancer du sein. Que se passe-t-il si la mère meurt et que le pasteur trouve une bonne place de parking ? Dieu aurait-il été distrait par des questions mineures ? Ce genre de critique découle de l’idée fausse que notre Dieu a un pouvoir limité. Si nous le distrayons avec des questions mineures il ne peut pas s’occuper correctement des questions de vie et de mort. Cela n’a pas de sens. Le pouvoir de Dieu est illimité. Débutons notre étude de la Bible et élargissons notre compréhension de la puissance de Dieu et de nos prières !
 
I.  Le surnaturel
 
1.     Lisez 2 Corinthiens 10.3-4. Quelle est la définition d’un super-héros ? (L’industrie du divertissement a longtemps favorisé les personnes qui ont des pouvoirs bien plus grands que ceux des humains. Pensez à Superman – si vous êtes assez âgé(e) !)
 
a.      Ce texte biblique nous dit-il que nous sommes des super-héros ? (Oui ! Il nous dit que nous avons des « armes » qui valent au-delà des humains. Cela signifie que nous avons accès à des superpouvoirs.)
 
b.      Que signifie « détruire des forteresses » ? Ne sommes-nous pas appelés à construire et non à détruire ? (Une « forteresse » est une ville fortifiée. Nos superpouvoirs peuvent vaincre une opposition très forte.)
 
2.     Lisez 2 Corinthiens 10.5. À quel niveau fonctionnent nos superpouvoirs ? (Au niveau de l’esprit !)
 
a.      Un célèbre film mettant en scène « la force » comporte une séquence où une personne utilisant la force dit quelque chose comme ceci aux soldats ennemis : « Vous ne nous avez pas vus, nous sommes libres de passer ». Est-ce le genre de chose dont parle ce texte lorsqu’il parle faire « prisonnière toute pensée » ?
 
3.     Lisez 1 Jean 5.14-15. Quel est le facteur déterminant dans l’utilisation de notre superpuissance ? (La volonté de Dieu. Nous demandons des choses qui sont conformes à la volonté de Dieu. Si nous faisons cela, il nous entend et « nous avons la certitude d’obtenir ce que nous lui avons demandé ».)
 
4.     Lisez Éphésiens 6.10-12. Super-héros, à quelle sorte d’opposants devons-nous faire face ? (Au diable – Satan.)
 
a.      Lisez avec attention le verset 11. Sommes-nous littéralement face à Satan ? (Le texte dit que nous sommes face à ses « ruses ». Satan n’aime pas Dieu, il n’est pas omniprésent. Mais il a conçu le manuel pour les anges déchus (voir Apocalypse 12.9). Il y a deux semaines nous avons étudié l’histoire du démoniaque et des porcs (Matthieu 8.28-34). Les démons ne semblaient pas très brillants dans cette histoire. Ceux-là ont besoin d’un manuel.)
 
5.     Lisez à nouveau Éphésiens 6.12. Qui est notre ennemi réel ? Est-ce la raison pour laquelle nous avons besoin de superpouvoirs ?
 
a.      Si nous combattons le mauvais ennemi, est-ce idiot ?
 
b.      Imaginez une bataille où vous portez un magnifique uniforme et avez les armes les plus modernes. Vous êtes aligné(e) là où il n’y a pas de combat. En quoi êtes-vous utile pour votre camp ?
 
c.      Pire, qu’en est-il si vous vous retournez et commencez à combattre contre les soldats de votre propre camp ?
 
II.  Notre cabine téléphonique
 
1.     Les super-héros de l’industrie du divertissement d’aujourd’hui semblent être capables d’invoquer automatiquement leurs superpouvoirs. Quand j’étais jeune, Superman devait entrer dans une cabine téléphonique pour se changer et revêtir les vêtements qui étaient essentiels à ses superpouvoirs. Si vous êtes suffisamment jeune, vous pouvez vous demander peut-être ce qu’est une « cabine téléphonique ». Lisez Éphésiens 6.13. Devons-nous revêtir des supers habits, « toutes les armes de Dieu » ?
 
a.      Si tel est le cas, de quoi s’agit-il ? (Éphésiens 6.14-17 relate certaines parties de la panoplie d’armes et décrit ce qu’elles représentent. Cette semaine nous allons nous concentrer sur la prière.)
 
2.     Lisez Éphésiens 6.18. Quelle est la source globale de votre super pouvoir ? (« L’Esprit ». C’est une référence à l’Esprit saint.)
 
a.      Que signifie prier « grâce à l’Esprit » ? S’agit-il d’une sorte de prière spéciale ? Ou alors, s’agit-il d’une prière ordinaire ?
 
3.     Pour aider à formuler une réponse correcte à la question précédente, lisons quelques autres textes. Lisez Éphésiens 5.18 et Romains 8.26-27. Après avoir lu ces textes, pouvez-vous imaginer prier sans l’Esprit saint ? (Non ! L’Esprit saint est absolument essentiel.)
 
a.      Romains 8.26 dit que l’Esprit saint nous aide à comprendre ce qu’il faut prier. Romains 8.27 dit que l’Esprit saint « prie en [notre] faveur ». Ces questions se posent-elles dans votre vie de prière ?
 
4.     Revenons à Éphésiens 6.18. Selon vous, que signifie « priez en toute circonstance » ? Cela signifie-t-il que nous devons prier continuellement ? Ou alors, cela veut-il dire que lorsque nous prions, nous devons prier dans l’Esprit ? (Ma réponse est d’ordre pratique. Puisque la prière dans l’Esprit est notre « cabine téléphonique », ce qui signifie qu’elle débloque notre superpouvoir, pourquoi ne pas être prêts en tout temps avec notre superpouvoir ? Pourquoi ne pas avoir plus de pouvoir, plutôt que moins ?)
 
III.  Prier pour les autres
 
1.     Lisez à nouveau Éphésiens 6.18, mais cette fois-ci focalisez-vous sur la dernière phrase : « Priez pour tous ceux qui appartiennent à Dieu ». Réfléchissez à vos prières. Priez-vous premièrement pour vous-même et vos besoins ?
 
2.     Lisez Éphésiens 6.19-20. La différence entre les prières mentionnées dans l’introduction, hormis leur importance relative, est que l’une a profité à la personne, et l’autre à la mère. Cette demande de prière est pour Paul. Si vous étiez où se trouve Paul (en prison), serait-ce également votre demande de prière ? (Ma demande serait : « Priez pour que je sois libéré ! »)
 
a.      Quelle est la demande de prière de Paul ? (Qu’il soit capable de proclamer l’évangile avec assurance.)
 
b.      La prière de Paul est-elle pour lui-même ? (Pas vraiment. Il s’agit d’une prière pour l’avancement de l’évangile.)
 
3.     Lisez Daniel 2.17-18. En faveur de qui est cette prière ? (Daniel et ses amis. Ils ne veulent pas être exécutés.)
 
4.     En examinant ces textes, quelle est votre conclusion sur le fait de prier pour les autres plutôt que pour soi-même ? (Rappelez-vous que Romains 8.26 nous dit que l’Esprit saint nous conduira aux sujets de notre prière. Daniel montre que nous pouvons certainement prier pour nous-mêmes. Dans Éphésiens 6, l’accent est mis sur les prières pour les autres. Même lorsqu’on s’attendrait à ce que Paul prie pour sa libération, il prie plutôt pour être mieux équipé pour partager l’évangile dans les conditions qui lui sont actuelles.)
 
IV.  Le délai
 
1.     Lisez Daniel 10.12-13. Cela nous dit que les paroles de Daniel « ont été entendues » au ciel. Gabriel, un ange, apporte une réponse tardive. Pourquoi la réponse est-elle retardée ? (Elle est retardée par d’autres choses, peut-être à cause d’une puissance maléfique, car il est question d’un opposant qui agit contre Gabriel.)
 
2.     Lisez Jean 11.3-4. Quel est l’objectif de Jésus dans cette situation ? (Rendre gloire à Dieu.)
 
3.     Lisez Jean 11.6 et Jean 11.21. Vous connaissez cette histoire sur la résurrection de Lazare. Pourquoi Jésus a-t-il tardé ? Pourquoi a-t-il permis que le cœur des deux sœurs soit brisé ? (À cause du plus grand bien, du plus grand miracle, de la plus grande gloire de Dieu.)
 
4.     Alors que nous réfléchissons à ces textes de Daniel et de Jean que nous lisons dans cette section, sommes-nous assurés que Dieu agira promptement à nos demandes ?
 
a.      Si votre réponse est négative, quelles sont à votre avis les causes connues du retard ?
 
5.     Cher(ère) ami(e), vous avez la capacité d’être un super-héros ! Profitez-vous régulièrement de votre superpouvoir ? Voulez-vous demander à l’Esprit saint d’aiguiser et d’affiner votre superpouvoir ? Voulez-vous aider les autres avec votre superpouvoir ? Pourquoi ne pas décider, dès maintenant, de devenir un super-héros actif ?
 
V.    La semaine prochaine : Un témoignage impulsé par l’Esprit.
 

faire un don