Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 06 – Pourquoi l’interprétation est-elle nécessaire ? (Luc 24, Hébreux 11, Jean 9)

Copyright © 2020, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Français courant (NFC), 2019, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse https://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Mes petites-filles sont des lectrices débutantes. J’ai regardé une vidéo de l’une d’elles lisant sa Bible. Quand elle était confrontée à un mot plus difficile, elle épelait le mot, puis se demandait si ce mot avait un sens dans cette phrase. Nous ne devons jamais nous arrêter de chercher comment les mots de la Bible fonctionnent ensemble pour avoir un sens. Quelle est la meilleure façon de le faire ? Voyons ce que dit la Bible à ce sujet !
 
I.  La croyance
 
1.     Lisez Luc 24.36-37. Pourquoi les disciples pensent-ils que Jésus est un fantôme ? (Les morts qui apparaissent ne sont pas réels.)
 
2.     Lisez Luc 24.38. Que demande réellement Jésus ? Creusez pour trouver ce qui est au fond de sa question. (Il demande : « Pourquoi présumez-vous que je suis toujours mort ? »)
 
3.     Lisez Luc 24.39-40. Voyons comment Jésus s’y prend pour changer leurs présomptions à son sujet. Quelle est la première approche de Jésus ? (Il leur donne une preuve pratique. Il fait appel à leur sens de la vue et du toucher. Les mains et les pieds de Jésus doivent porter les marques de sa crucifixion.)
 
a.      Quel est aujourd’hui l’équivalent d’aider quelqu’un à interpréter correctement la Bible ? (En montrant que la Bible vous a transformé ou a changé quelqu’un d’autre.)
 
4.     Lisez Luc 24.41. Pourquoi les disciples n’ont-ils pas cru leur sens de la vue et du toucher ? (Ils étaient bouleversés par la joie. C’était « trop beau pour être vrai ».)
 
5.     Lisez Luc 24.42-43. En quoi est-ce différent de montrer ses mains et ses pieds ? (Il s’agit encore d’une preuve physique, mais cela implique également leur compréhension de la différence entre humains et les esprits en termes de processus de vie.)
 
a.      Quel est aujourd’hui l’équivalent d’aider quelqu’un à interpréter correctement la Bible ? (Au lieu de montrer un instantané de la vie d’une personne qui a changé, vous montrez comment elle aborde les problèmes différemment. Leur processus de réflexion a changé.)
 
6.     Lisez Luc 24.44-45. Comment Jésus change-t-il leurs présomptions maintenant ? (Il se tourne vers la Bible pour prouver que c’est ce qui devait lui arriver.)
 
a.      L’équivalent aujourd’hui serait d’enseigner à un non-croyant par le biais d’une étude biblique. Pourquoi Jésus ne commence-t-il pas par cela en apportant ses éléments de preuve ?
 
i.       Y a-t-il là un enseignement pour nous aujourd’hui ?
 
7.     Lisez Luc 24.46-48. Jésus cite la Bible. Il semble avoir à l’esprit Osée 6.1-3. Lisez ce texte. Quel nouvel élément ajoute Jésus à sa preuve qu’il est ressuscité ? (Il indique un texte qui non seulement mentionne le troisième jour pour la restauration, mais qui trace le chemin pour les disciples – en tant que témoins, ils « continueront » à reconnaître l’œuvre de Jésus comme étant la sienne. Quoi de mieux qu’une prophétie qui mentionne l’œuvre de la personne que vous essayez de convaincre ?)
 
8.     Lisez Luc 24.49. Quelle preuve additionnelle sera donnée aux disciples ? (Ils seront « remplis » de la puissance de l’Esprit saint !)
 
a.      Avez-vous pensé à ajouter ceci à votre compréhension de la Bible ?
 
i.       L’Esprit saint renforcera-t-il (ou remettra-t-il en question) votre compréhension de la Bible ?
 
ii.       Devriez-vous inviter un non-croyant à chercher la conduite de l’Esprit saint ?
 
9.     Lisez Hébreux 11.6. Quelle est l’exigence ultime pour interpréter la Bible ? (La foi ! La croyance que Dieu peut changer les choses.)
 
II.  Nos limitations
 
1.     Lisez Jean 9.1-2. Qu’est-ce qui pousse les disciples à croire que la cécité de cet homme est due au péché ? (Leur compréhension spirituelle est filtrée par leurs croyances existantes.)
 
a.      Est-ce un problème pour nous pour notre compréhension de la Bible ?
 
2.     Lisez Jean 9.3. Que faut-il pour croire en Jésus ? (Les disciples doivent mettre de côté leur croyance que le péché est la cause de cela.)
 
3.     Jésus redonne la vue à l’aveugle. Sautons quelques versets et lisons Jean 9.14-16. Qu’est-ce qui empêche les Pharisiens de croire que Jésus a guéri cet homme ? (Leur compréhension des Écritures et de la nature du péché.)
 
a.      Qu’est-ce qui pousse d’autres personnes à affirmer que Jésus n’est pas un pécheur ? (Leur compréhension de la Bible, selon laquelle les pécheurs ne peuvent pas faire de miracles.)
 
b.      Voyez-vous que nous avons deux conceptions différentes de la Bible qui aboutissent à des conclusions différentes ?
 
i.       Comment éviter ce problème ? Peut-on seulement l’éviter ? (Les Pharisiens soutiennent que leur compréhension de la Bible ne permet pas à Jésus d’avoir fait ce miracle. L’autre groupe accepte le miracle et le rôle de Jésus dans ce miracle. Ce second groupe cherche à comprendre correctement. Suivre le chemin du second groupe nous aide à mettre de côté les réflexions préexistantes dans notre démarche pour comprendre la Bible.)
 
4.     Lisez Jean 9.19-22. Qu’est-ce qui motive la réponse des parents de l’aveugle ? (Ils ont peur d’être exclus de la synagogue.)
 
a.      Cela reflète-t-il un problème aujourd’hui lorsque nous essayons de comprendre la Bible ? Avons-nous peur d’arriver à certaines conclusions à cause de la réaction des membres de notre église ?
 
b.      Si nous lisons les opinions des premiers dirigeants de notre église, nous y trouvons des exhortations à ne pas laisser ce que nous avons cru dans le passé contrôler notre compréhension actuelle. Cependant, l’église établie nous dit de nous accrocher aux « piliers » et de nous appuyer sur les « solides fondations » de la croyance actuelle. Qu’est-ce qui est correct ? Les deux points de vue sont-ils faux ?
 
5.     Lisez Jean 9.30-34. Ce que l’on craignait est arrivé – l’homme est jeté hors de la synagogue. Que pensez-vous de la logique de l’ancien aveugle ?
 
a.      Quelle est l’importance de la logique pour comprendre la Bible ? Peut-elle être un piège ? (Si je comprends les avertissements sur l’orgueil et le raisonnement humain, je crois que la logique est essentielle, comme le montre cet homme auparavant aveugle. Rappelez-vous notre discussion d’il y a deux semaines sur le serviteur malhonnête (Luc 16.8), et comment le maître l’a félicité d’avoir agi « aussi habilement ». Cela conseille d’avoir du bon sens.)
 
b.      Que pensez-vous du manque de déférence de l’ancien aveugle envers les chefs religieux ? (Son manque de déférence résulte d’une combinaison de sa compréhension de ce qui lui est arrivé et de ses croyances religieuses. C’est bien différent d’un simple manque de respect.)
 
6.     Lisez Jean 9.39-41. Luttons-nous contre la cécité dans l’interprétation de la Bible ? Comment pouvons-nous y remédier ? Dans notre histoire, Jésus intervient pour corriger la cécité de ceux qui veulent un remède. Aujourd’hui, nous pouvons faire appel à Dieu sous la forme de l’Esprit saint, si nous le voulons, pour réparer notre cécité.)
 
7.     Lisez 2 Pierre 3.15-16. Est-il facile de comprendre correctement la Bible ? (Ce texte nous dit que certaines choses écrites par Paul sont « difficiles à comprendre ».)
 
a.      Quel est l’enjeu si nous déformons la Bible ? (Notre vie éternelle. Nous devons être très prudents dans nos études pour essayer de parvenir à la bonne compréhension.)
 
i.       Est-ce une question d’intelligence ? Quand vous repensez à votre période de scolarité, certains élèves comprenaient mieux le sujet étudié que d’autres élèves. Certains, qui sont moins intelligents, sont-ils désavantagés dans la compréhension de la Bible ? (Nous avons tous un accès égal à l’Esprit saint. Ceux qui se croient intelligents peuvent être désavantagés en raison de l’orgueil de leur opinion.)
 
8.     Cher(ère) ami(e), voulez-vous approcher la Bible avec un esprit ouvert à sa vérité ? Voulez-vous demander à l’Esprit saint de vous guider dans une compréhension correcte de sa Parole ? Pourquoi ne pas le faire dès maintenant ?
 
III.    La semaine prochaine : Langues, textes et contexte.
 

faire un don