Logo EtudesBibliques.net

Nouveau Testament

Copyright © 2010, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Paul rapporte que les Juifs avaient "du zèle pour Dieu", mais que leur zèle était "sans intelligence" (Romains 10:2, version NEG). Avez-vous déjà vu des chrétiens qui sont heureux d’être chrétiens, mais qui ne comprennent pas la Parole de Dieu ? Nous en avons tous vu. Cependant, il semble peut probable que cela devienne une accusation contre les Juifs. Le public cible des commentaires de Paul étudiait la Parole écrite de Dieu. Les Pharisiens, tout comme Paul, mémorisaient de grandes portions de la Bible. D’une certaine manière ils ont quand même raté le coche en ce qui concerne la connaissance de Dieu. Débutons notre étude de cette semaine. Nous ne voulons pas rater le coche en ce qui concerne la connaissance et la compréhension de Dieu !
 
I.       La fin de la loi
 
1.     Lisez Romains 10:1. La semaine dernière nous avons discuté la question de l’ "élection" et de l’ "endurcissement" du cœur humain. La question était de savoir si nous sommes tous éligibles pour être sauvés, ou si seuls les "élus" de Dieu le sont. Que suggère ce verset ? (Paul prie pour que ces hommes juifs soient sauvés. Si cela n’était pas possible à cause de l’élection, je suis certain que Paul ne perdrait pas son temps.)
 
2.     Lisez Romains 10:2-3. Je n’ai jamais lu que les Juifs du temps de Paul ne connaissaient pas leur Bible. Bien au contraire, ils semblaient être de diligents étudiants de la Parole de Dieu. Qu’ont-ils manqué ? (Ils ont manqué Jésus. Au lieu de connaître la "justice de Dieu" (qui est Jésus), ils "cherchaient à établir leur propre justice" (qui est de garder la loi pour être sauvés).)

a.      Paul utilise un terme très intéressant. Il dit que les Juifs "ne se sont pas soumis à la justice de Dieu". Si vous gardez la loi pour être sauvé, êtes-vous rebelle ? Avez-vous refusé de vous soumettre ?

3.     Lisez Romains 10:4. Les Dix Commandements sont-ils morts ? Si tel n’est pas le cas, que signifie "le Christ est la fin de la loi" ? (Le contexte montre que l’idée de garder les Dix Commandements comme moyen de salut est morte. Il s’agissait du problème qui a fait trébucher les Juifs. Au lieu de dépendre de la loi, la foi en Jésus pour "quiconque croit" est le chemin qui mène au salut.)
 
a.      Les Dix Commandements ont-ils perdu toute pertinence dans la vie du chrétien ? (Lisez Romains 7:12 et Romains 3:31. La réponse est "non", la loi n’est pas morte. Elle est "sainte, juste et bonne" (Romains 7:12). Le problème avec cette norme si grande et sainte est que sans l’obéissance de Jésus à notre place, la loi ne fait rien d’autre que de nous condamner. Jésus a mis à terre tous les arguments selon lesquels la loi apporte un moyen de salut.)
 
II.     Un nouveau salut

1.     Lisez Romains 10:5-8 et Deutéronome 30:9-14. Le fait de garder la loi était-il trop difficile pour son peuple ? (Si vous lisez tout le chapitre 30 de Deutéronome, vous verrez que Dieu avait demandé à son peuple de le choisir. Le peuple de Dieu ne lui a pas obéi, et plus tard quand Jésus est venu ils n’ont pas choisi Jésus, au lieu de cela ils l’ont rejeté.)

a.      Comment Dieu peut-il dire dans Deutéronome 30:11 : "Ce commandement que j’institue pour toi aujourd’hui n’est pas au dessus de tes forces ni hors de ta portée" ? N’est-ce pas là le contraire du message de Paul selon lequel nous ne pouvons pas gagner le salut en gardant la loi ? (Lisez Deutéronome 30:19-20. Cela ressemble au challenge que nous donne Paul dans Romains 8:12-14 de vivre une vie dirigée par l’Esprit et non pas une vie dirigée par notre nature pécheresse.)
 
2.     Lisez Romains 10:9. Que cela nous dit-il sur la capacité de chacun à être sauvé ? Seuls certains sont élus pour le salut ? (Non.)
 
a.      Cela nécessite-t-il un voyage au ciel ou en enfer pour être sauvé ? (Paul nous dit que certaines choses n’ont pas changé. Le choix de Jésus est juste en face de nous. Il s’agit d’un choix que chacun d’entre nous peut faire.)

3.     Lisez Romains 10:10. Pourquoi tant notre cœur que notre bouche sont-ils impliqués dans le processus du salut ? (Il s’agit d’une question de croyance et de déclaration.)

4.     Lisez Romains 10:11-13. Dieu endurcit-il le cœur de certains afin qu’ils ne croient pas ? (Non. Paul écrit clairement "quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé". La discussion concernant l’ "élection" et l’ "endurcissement du cœur" dans Romains 9 était difficile à suivre. Ici, Paul rend la vérité très claire : tous ceux qui confessent Jésus seront sauvés.)
 
III.  Lancer l’appel
 
1.     Lisez Romains 10:14. Quel challenge nous lance Paul ? (Parler de Jésus aux autres, afin qu’ils aient l’opportunité de croire.)

a.      Que suggère ce texte concernant la signification d’appeler au nom de Jésus ? (Appeler n’est pas simplement l’acte de parler. Il signifie croire en Jésus.)

2.     Lisez Romains 10:15. Le fait d’annoncer Jésus aux autres est-il notre seule obligation ? (Nous devons aider à envoyer les autres apporter la bonne nouvelle de Jésus.)
 
IV.    Recevoir l’appel
 
1.     Lisez Romains 10:16-21. Pourquoi le peuple rejette-t-il la bonne nouvelle de Jésus ? (L’orgueil. L’obstination. La rébellion.)

2.     Lisez Romains 11:1-4. Le peuple choisi de Dieu est-il maintenant rejeté par Dieu ? N’est-il désormais plus élu pour le salut ? (Il s’agit d’une confirmation additionnelle de l’idée selon laquelle tous peuvent choisir le salut. Bien que la plupart des Juifs ont rejeté le message d’Élie, Dieu n’a pas rejeté son peuple. Au lieu de cela, il connaissait ceux qui continuaient à le servir.)

3.     Lisez Romains 11:5-6. Si vous obéissez à la loi pour sécuriser votre salut, n’est-ce là qu’un petit problème théologique sans grande importance ? (Non. Réclamer la grâce est le moyen de notre "élection" au salut !)
 
4.     Lisez Romains 11:7-10. Oh non ! Maintenant nous lisons que Dieu a rendu Israël muet, aveugle et sourd en ce qui concerne l’évangile - et si cela n’était pas assez, leur cœur a été endurci. Ce peuple avait-il le désir de suivre Dieu ? (Paul dit dans la version anglaise NIV de Romains 11:7 qu’ils cherchaient le salut avec le plus grand sérieux!)
 
a.      Lisez à nouveau Romains 10:21. Quelle est la conclusion raisonnable au sujet du libre choix quant au salut ?

i.       Lisez Psaumes 69:21-24. De qui le cœur est-il brisé ? (Il s’agit d’une prophétie messianique. Les Psaumes nous disent que quand Jésus était crucifié, une "table" était placée en face des Juifs. Dieu a donné à la nation juive la plus grande démonstration d’amour et les plus grands cadeaux. À présent, l’amour et le sacrifice de Jésus les a fait endurcir leur cœur et fermer leurs yeux et leurs oreilles à la vérité. C’est pour cette raison que Paul peut écrire "Dieu leur a donné [aux "stupides"]" dans Romains 11:8. Ce n’était pas l’intention de Dieu, mais c’est la façon dont le cadeau a été reçu.)

5.     Lisez Romains 11:11-12. Une fois que le peuple de Dieu a endurci son cœur et fermé ses yeux et ses oreilles, leur destinée finale était-elle fixée ? (Non ! Cher(ère) ami(e), tout comme Israël avait encore la possibilité de se tourner vers Jésus, nous avons également encore cette chance, même si nous l’avons rejeté dans le passé !)
 
6.     Lisez Romains 11:13-21. De quoi devrions-nous avoir peur ? (Nous ne pouvons pas être arrogants concernant notre salut par la foi. Tout comme ceux qui pensaient qu’ils pouvaient se sauver eux-mêmes par leurs œuvres étaient arrogants, de la même manière nous pouvons devenir arrogants et perdre notre foi.)
 
7.     Lisez Romains 11:22. L’idée "sauvé une fois pour toutes" est-elle soutenue par l’épître aux Romains ? (Comment pourrions-nous être "retranchés" de l’arbre du salut si le salut était une décision du type "une fois pour toutes" ?)

8.     Lisez Romains 11:23. Notez comment Dieu décrit l’état mental des non-croyants. Quelle est la position par défaut : croyant ou non-croyant ? (J’aime cela. Les non-croyants "persistent" dans l’incrédulité. C’est comme s’ils faisaient un effort continu pour résister à croire en Jésus. J’ai l’image mentale d’un âne que l’on tire - l’âne persiste à résister !)

9.     Lisez Romains 11:25-27. S’agit-il d’une prophétie ?
 
a.      Que signifie "la totalité des non-Juifs" ? (Cela semble signifier l’évangile prêché au monde entier.)
 
b.      Avant la seconde venue de Jésus, après que l’évangile soit prêché sur toute la terre, la nation juive se convertira-t-elle ?

i.       Lisez Romains 11:28-31. Que cela ajoute-t-il à l’idée de conversion de la nation juive ? (Les dons et appels de Dieu sont "irrévocables". L’offre d’accepter Jésus comme Messie persiste. Je vois ceci comme une prophétie, et espère un réveil du christianisme en Israël. Ce que veut dire Paul par "tout Israël" (verset 26), je ne le sais pas.)

10. Lisez Romains 11:33-36. Avec quel degré de confiance pouvons-nous dire que nous comprenons Dieu ? (Notre travail est de prier et de faire confiance à Dieu. Alors que nous devrions toujours chercher à mieux connaître Dieu et à essayer d’apprendre tout ce que nous pouvons, nous devons comprendre que connaître et comprendre Dieu complètement est au-delà de notre position !)
 
11. Cher(ère) ami(e), vous avez été élu(e) par grâce. Voulez-vous accepter cette élection ? Ou alors, voulez-vous persister à rejeter la grâce et à dépendre de vos propres œuvres pour le salut ?
 
V.      La semaine prochaine : L’amour et la loi.
 

faire un don