Logo EtudesBibliques.net

Nouveau Testament

Copyright © 2010, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Regardez autour de vous et vous verrez beaucoup de souffrance. Des catastrophes naturelles. Des pertes d’emploi. Des tragédies humaines. Certaines épreuves sont si terribles que je n’aime pas y penser. Pensez aux mineurs qui sont emprisonnés vivants sous terre depuis plus de 2 semaines. Je viens de lire que les personnes qui sont à la surface ont pu donner de l’air, de l’eau et de la nourriture aux mineurs. Mais, d’après les estimations des sauveteurs, quatre mois seront peut-être nécessaires avant que les mineurs ne puissent être sauvés ! D’autres catastrophes sont de nature spirituelle. Que dit Dieu au sujet de la souffrance à laquelle nous devons faire face ? Avons-nous un quelconque contrôle sur notre vie ? Débutons notre étude de la Bible et apprenons-en davantage !
 
I.       Les soupirs
 
1.     Lisez Romains 8:18. Comment devrions-nous considérer la souffrance ?
 
a.      Paul parle-t-il du ciel ? Dans l’affirmative, pourquoi dit-il "révélée en nous" ? (Le ciel est le remède ultime contre la souffrance. Mais la souffrance peut nous amener à un niveau où nous reflétons mieux la gloire de Dieu.)

2.     Lisez Romains 8:19-21. À part les humains, qui d’autre souffre ? ("La création".)

a.      Qu’est-ce que la création ? (Les commentateurs bibliques ne s’accordent pas sur ce que décrit Paul. Disons simplement que cela signifie davantage que simplement les chrétiens.)
 
i.       La création attend-elle que Dieu se révèle en vous ? Combien de temps devra-t-elle attendre ?
 
3.     Lisez Romains 8:22-25. Les chrétiens sont-ils exemptés de soupirs dans la vie ? (Paul dit qu’il y a beaucoup de souffrance dans le monde - et les chrétiens n’en sont pas exemptés.)

a.      Quelle est votre espérance ? (Le ciel : notre ultime solution pour surmonter les moments difficiles.)

b.      Comparez Romains 8:15 à Romains 8:23. Je pensais que nous étions déjà adoptés comme enfants de Dieu ? (Notre adoption devient complète au ciel.)
 
4.     Lisez Romains 8:26-27. Que veut dire Paul par "de même" ? (L’Esprit saint ne peut pas être vu, tout comme notre espérance qui se base sur quelque chose que nous ne pouvons pas voir.)
 
a.      Quelle est la première chose que vous faites quand vous entrez dans des moments difficiles ? (Ma première réaction est de penser à une solution. Ma seconde réaction est de prier. J’ai besoin de prier pour inverser l’ordre de ces deux réactions !)

i.       Que se passe-t-il si vous êtes face à un problème qui n’a pas de solution apparente ? Que se passe-t-il si vous ne savez pas quoi demander à Dieu ? (Nous sommes faibles et nous ne savons pas comment prier. L’Esprit saint nous aidera à ce sujet. L’Esprit saint prend nos prières misérables et confuses et les transforme.)

ii.     Que signifie le fait que l’Esprit saint "intercède par des soupirs inexprimables" ? L’Esprit saint soupire-t-il auprès de Dieu à notre place ? (Oui ! Nos paroles peuvent ne pas exprimer notre désespoir de façon adéquate - l’Esprit saint transmet ainsi notre message au reste de la Trinité.)

II.     Notre solution aux problèmes
 
1.     Lisez Romains 8:28. Qu’est-ce qui devrait nous donner confiance lors de chaque problème ? (Dieu résout les problèmes de ceux qui l’aiment.)
 
2.     Lisez Romains 8:31-32. Comment savons-nous que nous pouvons faire confiance à Dieu ? (Dieu a donné son fils Jésus pour nous ! Comment pouvons-nous douter de l’amour de Dieu ?)

a.      Pourquoi la confiance en l’amour de Dieu est-elle si importante ? (Dieu est la source de puissance de l’univers ! Si Dieu est avec nous, qui peut vaincre Dieu ? Nous ne devons pas nous préoccuper de l’issue de nos problèmes.)

3.     Sautons quelques versets et lisons Romains 8:37-39. Comment pouvons-nous être plus que vainqueurs ? N’est-ce pas déjà la première position ? (Les vainqueurs peuvent plus tard être vaincus. La Bible nous dit qu’aucune puissance sur la terre ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu ! Cher(ère) ami(e), quelle meilleure nouvelle pouvons-nous avoir ?)
 
III.  Une mauvaise solution ?
 
1.     Dieu nous promet que rien ne pourra nous vaincre. Il promet que rien ne pourra nous séparer de son amour. Il promet que le ciel est la réponse ultime à toutes nos souffrances. Ces promesses s’appliquent-elles de façon égale à tous ?

2.     Sautons quelques versets et lisons Romains 9:10-14. Si Dieu haïssait Ésaü, avant qu’Ésaü ne fît quelque chose de bien ou de mal, comment répondriez-vous à la question "Dieu est-il injuste ?" ?

a.      Alors que nous venons d’apprendre que rien ne peut nous séparer de l’amour de Dieu, nous apprenons que Dieu peut nous séparer de son amour. Cela est-il injuste ? (Romains 9:14 dit : "Non. Dieu est juste.")
 
b.      Devons-nous avoir peur que Dieu s’éloigne parfois de nous parce que nous ne faisons plus partie des "élus" ?
 
3.     Lisez Job 1:6-11. Quelle est l’accusation de Satan contre Dieu ? (Satan l’accuse d’être injuste. Job sert Dieu parce que Dieu lui accorde des faveurs spéciales.)

a.      Et si Satan était venu vers Dieu et lui avait dit : "Jacob te sert parce que tu lui donnes des faveurs spéciales, Ésaü ne te sert pas parce que tu le hais." Que répondriez-vous à ces accusations ? (Le message principal du livre de Job est de montrer que Job servait Dieu volontairement, et non parce qu’il était suborné. Si l’accusation est "les gens n’ont pas le choix", c’est même pire que l’accusation de Satan.)

4.     Étudions ce qui a amené Paul à ce point-là, afin de voir si nous pouvons résoudre ce conflit apparent. Lisez Romains 9:1-5. La race juive avait-elle un avantage injuste ? (Je ne vais pas dire que c’était injuste, mais ils avaient certainement un avantage.)
 
5.     Lisez Romains 9:6-8. Que cela suggère-t-il quant à la question de savoir si les humains peuvent choisir Dieu librement ? (Être en relation avec Dieu ne dépend pas de la naissance - quelque chose sur laquelle vous n’avez aucune influence. Israël n’est pas des enfants naturels, mais des "enfants de la promesse". Nous pouvons choisir d’accepter la promesse de Dieu. Le commentaire "Dieu haïssait Ésaü" ne signifiait pas qu’Ésaü était perdu éternellement, mais simplement que Jacob était béni d’une façon spéciale.)
 
6.     Lisez Romains 9:9. Quelle est l’étendue du libre choix impliqué dans cette promesse ? (Dieu semble dire autre chose - qu’Abraham et Sara n’ont rien fait pour mériter la promesse.)

7.     Maintenant relisez Romains 9:17-18. Quelle étendue de libre choix avait le pharaon pour devenir enfant de la promesse ?

a.      Quelle étendue de libre choix ai-je si Dieu choisit d’ "obstiner" mon cœur ?
 
8.     Lisez Romains 9:19. Êtes-vous parmi ceux qui disent cela ? Si Dieu obstine mon cœur, comment peut-il me blâmer pour mon péché !
 
9.     Lisez Romains 9:20-21. Paul a-t-il raison ? (Bien sûr qu’il a raison ! En tant qu’humains créés par Dieu, nous n’avons aucun droit d’accuser Dieu de mal agir.)

a.      Mais cela rend-il la situation juste ? (Dieu peut avoir la puissance. Dieu peut avoir raison. Mais un observateur externe pourrait encore conclure que Dieu n’a pas été juste.)

i.       Cette conclusion ne semble-t-elle pas étrangère au Dieu que vous connaissez ?
 
b.      Revenez en arrière un instant. Dans la situation qui opposait l’Égypte aux Hébreux, qui était le "juste" ? (Il pouvait ne pas y avoir de "juste", mais les Égyptiens avaient clairement tort dans leurs croyances religieuses et en asservissant les Hébreux.)
 
i.       Pharaon avait-il fait un choix entre le bien et le mal avant que Moïse ne l’approche ? (Oui.)

10. Lisez Romains 9:22. Qui est l’objet de la colère de Dieu ? Comment montre-t-il de la patience ? (Attendez une minute ! Paul nous ramène aux éléments de base. Que méritent les humains ? Que méritait le pharaon ? Nous méritons tous de mourir parce que nous avons tous péché. Si Dieu fait preuve de miséricorde envers certains, mais pas tous, est-ce injuste ?

11. Lisez Romains 9:23-24. Comment ce texte s’applique-t-il au pharaon ? (Le pharaon rejetait Dieu. Le propre peuple de Dieu le rejetait. Mais Dieu a utilisé le pharaon pour démontrer sa puissance (et son amour) contre les forces du mal dans le monde.)
 
a.      Est-ce juste ? (Oui.)
 
b.      Notez le cheminement de l’argumentation de Paul. Il débute (Romains 9:20-21) en disant que Dieu peut faire ce qu’il veut, et qui sont ses créatures pour se plaindre ? Cependant, après avoir établi le fait que nous n’avons aucun droit de nous plaindre, Paul nous montre la raison pour laquelle Dieu agit avec justice envers toutes les créatures !

12. Selon vous, pourquoi Paul entre-t-il dans cette argumentation sur la justice de Dieu ? Fait-il un écart de son enseignement principal sur la justification par la foi ? Cela a-t-il une quelconque relation avec la souffrance ? (Lisez Romains 9:30-33. L’enseignement principal de Paul est que Dieu est la source de puissance dans notre relation avec lui. Les humains peuvent rejeter Dieu et être perdus. Mais la justification par la foi vient entièrement de Dieu. La miséricorde vient entièrement de Dieu. Le salut vient entièrement de Dieu. Quand des choses négatives arrivent dans la vie, la solution vient entièrement de Dieu.)

13. Cher(ère) ami(e), nous avons débuté en parlant de souffrance. La réponse de Dieu à la souffrance est de lui faire confiance pour l’avenir. Ensuite, Paul passe à la question du salut des gentils (ceux qui n’ont pas été choisis par Dieu). La réponse de Dieu au salut est de lui faire confiance. Êtes-vous d’accord de faire exactement cela : faire confiance à Dieu dans les difficultés et en ce qui concerne votre salut éternel ?
 
IV.    La semaine prochaine : L’élection de la grâce.
 

faire un don