Logo EtudesBibliques.net

Nouveau Testament

Étude 13 – Vivre en chrétiens (Romains 14)

Copyright © 2017, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Nous sommes arrivés à la dernière étude de notre série sur l’épître aux Romains. Ce livre est une bénédiction ! Concrètement, nous terminerons avec Romains 14 et ne pourrons pas couvrir les deux derniers chapitres de l’épître. Un de mes chapitres favoris dans la Bible est Romains 14. Peut-être est-ce parce qu’il nous permet d’être des « saints hypocrites » - dans certaines circonstances. Une chose magnifique dans ce chapitre est que Paul nous éclaire sur ce qui est vraiment important dans notre vie pour Christ. Débutons notre étude de la Bible et apprenons-en davantage !
 
I.  Des légumes
 
1.     Lisez Romains 14.1-2. En quoi le fait d’être végétarien a-t-il un lien avec une faible foi ? (Lisez 1 Corinthiens 10.18-22. Le problème était de savoir si la viande vendue au marché avait été auparavant offerte aux idoles. Qui pouvait le savoir ? Nous pouvons comprendre la raison pour laquelle certains Chrétiens se préoccupaient du fait que la viande pouvait avoir été offerte aux idoles.)
 
a.      Lisez 1 Corinthiens 10.23-26. Selon Paul, quelle est la meilleure solution à cette préoccupation ? (Allez-y et mangez la viande. Ce que Paul continue de dire dans 1 Corinthiens 10 reflète ce que nous étudions dans Romains 14.)
 
b.      Survolez Actes 15 pour vous rappeler la question débattue et résolue dans l’église primitive. Ensuite, lisez Actes 15.23-29. Qu’a décidé l’église primitive sur la question de manger de la viande offerte aux idoles ? (Il s’agissait de l’une des quelques choses spécifiquement interdites !)
 
2.     Lisez à nouveau Romains 14.1 (version à la Colombe). Si nous avons raison que la question porte sur le fait d’éviter de manger de la viande offerte aux idoles (et il est difficile d’imaginer que la question puisse être autre), comment Paul considère-t-il la question ? (Discutable.)
 
a.      Comment Paul peut-il considérer comme « discutable » une question sur laquelle a pris position l’église lors d’une rencontre formelle pour résoudre le conflit sur la circoncision – et apparemment sur d’autres sujets comme le fait de manger de la viande offerte aux idoles ? (Gardez cette problématique à l’esprit et voyons si nous pouvons la résoudre plus tard en étudiant le reste de ce chapitre.)
 
3.     Lisez Romains 14.3-4. Pourquoi un Chrétien devrait-il accepter celui qui agit de manière incohérente avec une décision prise par les responsables de l’église lors d’une rencontre formelle ? (La clé pour comprendre cela doit dépendre, en grande partie, de la considération de Romains 14.1 (version à la Colombe) selon laquelle la question est « discutable ». Mais cela fait partie du mystère que nous devons élucider.)
 
a.      Quelle est la conclusion principale que nous devons tirer de ces versets de Romains 14 ? (Ne pas juger. Ne pas faire preuve de mépris envers ceux qui ne sont pas d’accord avec nous.)
 
II.  Les jours sacrés
 
1.     Lisez Romains 14.5. Je considère le samedi comme étant le véritable sabbat biblique, un jour plus sacré que les autres. Paul parle-t-il de moi ? Suis-je remis à ma place ? (Si vous lisez des anciens commentaires bibliques (je veux dire datant d’il y a environ 100 ans) vous verrez que les biblistes de l’époque qui gardaient le dimanche soutenaient fermement que Paul ne parle pas du jour d’adoration hebdomadaire. Ils ne voulaient pas que les Chrétiens cessent d’aller à l’église le dimanche ! Ces biblistes soutenaient, et je pense que c’est correct, que les jours fériés et les jours de fête de l’Ancien Testament étaient également considérés comme des jours sacrés. Puisque ces jours fériés et ces jours de fêtes étaient liés au système sacrificiel qui a été accompli à la croix, ils correspondent à la définition d’un jour sacré qui est une question « discutable ». Je ne pense pas que le fait de garder le sabbat hebdomadaire soit discuté où que ce soit dans la Bible – mais c’est un autre sujet d’étude.)
 
2.     Lisez Romains 14.6-8. Si nous ne sommes pas d’accord sur des sujets discutables, quelle règle s’applique selon Paul ? (Nous devons faire ce que nous pensons que le Seigneur permet et nous devons être reconnaissants. Le but de chaque chose est de vivre une vie qui rend gloire à Dieu.)
 
a.      Qu’en est-il si une personne soutient qu’une question est « discutable », et que l’argument pour la « discussion » est que les temps ont changés et que la Bible n’est pas pertinente pour résoudre la question ? (Ce genre d’argument soulève la question de savoir si la personne qui le met en avant le fait « pour le Seigneur ». Il est possible que certains ne fassent pas réellement attention à ce que Dieu nous demande.)
 
III.  Les relations
 
1.     Lisez Romains 14.10-12. Le jugement de la part de qui devrait nous préoccuper ? (Le jugement de la part de Dieu. Nous devons faire attention à ne pas juger les autres, et nous devons traiter avec respect ceux qui ne sont pas d’accord avec nous sur des sujets discutables.)
 
2.     Lisez Romains 14.13. Si nous pensons avoir raison au sujet de quelque chose, qu’y a-t-il de mal à mettre la loi en avant ? En faisant cela je renforce ce que je pense que Dieu nous demande. (Le problème est la création d’une « pierre d’achoppement ». Un autre Chrétien est peut-être en croissance dans la foi et pourrait ne pas très bien comprendre la volonté de Dieu. Nous ne devons pas décourager cette personne de continuer le cheminement chrétien en portant un jugement.)
 
3.     Lisez Romains 14.14. Quelle est la règle si vous pensez que vous ne devez pas manger de viande offerte aux idoles ou que certains jours saints doivent être observés ? (Si vous pensez cela, alors vous devez faire ce que vous pensez être juste.)
 
4.     Lisez Romains 14.15-18. Nous pouvons clairement voir que Paul est en faveur de manger la viande et de ne pas prêter attention aux jours saints observés par certains. Quelle est l’obligation de quelqu’un qui a le même point de vue que Paul envers ceux qui ne sont pas d’accord ? (Éviter de créer un conflit sur la base des différences d’opinion sur des sujets discutables.)
 
a.      Lisez à nouveau Romains 14.17. Qu’est-ce qui est central dans une vie chrétienne ? (« La justice, la paix, la joie, par l’Esprit saint ». Ce qui n’est pas central est « le manger et le boire ».)
 
b.      Revenons à la question que je vous avais dit de garder à l’esprit au début de notre étude. Comment Paul peut-il qualifier de « discutable » la décision formelle de l’Église d’interdire de manger de la viande offerte aux idoles ? (La question porte sur « le manger et le boire », et non sur la justice, la paix et la joie. Cela nous ramène à une partie de notre dernière étude. Lisez Romains 13.9-10. Cela nous enseigne que le but des Dix Commandement est de témoigner de l’amour envers les autres. Nous devons toujours garder à l’esprit ce qui est important (avoir une attitude d’amour et créer de la paix et de la joie) et ce qui ne l’est pas (des règles sur le manger, le boire ou d’autres sujets techniques).)
 
5.     Un(e) Chrétien(ne) doit toujours être ouvert(e) à réexaminer sa ou ses croyances. Quelle raison y a-t-il pour penser que le sabbat n’est pas un détail technique, comme le manger et le boire ? (Rappelez-vous que les choses importantes sont l’amour, la justice, la paix et la joie. Dans le livre de la Genèse, le sabbat célébrait l’œuvre de création de la part de Dieu. Dans le livre de l’Exode, le sabbat célébrait la création et un jour de repos. Dans le livre du Deutéronome, le sabbat célébrait la délivrance de l’esclavage en Égypte. À la croix, Jésus s’est reposé dans le tombeau le sabbat pour célébrer sa victoire sur le péché et le salut pour chaque personne qui accepte Jésus. Il m’est difficile d’imaginer quelque chose qui soit davantage liée à l’amour, la justice (par la foi), la paix et la joie !)
 
6.     Lisez Romains 14.19-22. Que devez-vous faire si une personne nouvellement chrétienne (ou encore faible dans ses croyances) pense que vous ne devriez pas manger ou boire quelque chose, et que vous, un(e) Chrétien(ne) mature, pensez que vous le pouvez ? (C’est là que nous devenons des « saints hypocrites ». Paul nous dit de ne pas manger ou boire ce qui est discutable. Je crois qu’il veut dire devant une personne faible dans la foi. Au lieu de cela, « gardez cela pour vous ».)
 
a.      Que nous dit cela au sujet de la discussion sur des questions discutables dans votre groupe d’étude de la Bible ? (Gardez cela pour vous est un bon conseil – spécialement quand vous risquez de faire tomber un(e) Chrétien(ne) plus faible.)
 
b.      Qu’en est-il d’aider quelqu’un à grandir dans la foi ? Qu’en est-il de l’amener à une conclusion plus raisonnable ? (Lisez Romains 14.23. Nous devons nous rappeler qu’à moins que la personne ne soit convaincue sur le sujet en question, cela reste considéré comme un péché pour elle. Alors prenez garde !)
 
7.     Lisez Romains 15.1-4. Quelle doit être notre conclusion finale sur ce thème des questions discutables ? (Le but est de faire grandir les autres. Nous devons sacrifier nos propres points de vue (matures, corrects) pour faire grandir ceux qui sont moins matures autour de nous. Dans le cas de questions discutables, le véritable objectif est de montrer de l’amour.)
 
8.     Cher(ère) ami(e), cette étude de l’épître aux Romains a-t-elle changé votre façon de penser au sujet de la loi et de la façon de vivre une vie chrétienne ? Paul nous enseigne à regarder plus haut. Regardez si vos actes promeuvent la justice, l’amour, la paix et la joie. Si vous n’avez pas focalisé sur cela dans le passé, voulez-vous demander à l’Esprit saint de changer votre attitude ?
 
IV.    La semaine prochaine : Nous débuterons une nouvelle série d’études sur la gestion chrétienne de la vie.
 

faire un don