Logo EtudesBibliques.net

Nouveau Testament

Étude 12 – Vaincre le mal par le bien (Romains 12 & 13)

Copyright © 2017, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Rappelez-vous que la semaine passée Paul se préoccupait de ses compatriotes juifs. Il voulait qu’ils soient tous sauvés, mais leur incapacité à suivre la volonté de Dieu aura un aspect positif : cela rendra possible la mission de Paul auprès des non-Juifs. Paul écrit que les non-Juifs devraient être reconnaissants pour cette opportunité spéciale d’être « greffés » à ceux qui ont été choisis pour partager l’évangile. Cette semaine Paul continue avec cette pensée en nous disant que notre gratitude envers Dieu pour ce qu’il a fait pour nous devrait générer un changement dans notre vie. Continuons notre étude de l’épître aux Romains en abordant les chapitres 12 et 13 !
 
I.  Un sacrifice vivant
 
1.     Lisez Romains 12.1. Selon vous, pourquoi Paul nous dit-il d’être des « sacrifices vivants » ? Que cela suggère-t-il quant à notre façon de vivre ? (Notre salut par la foi seule est la conséquence du sacrifice de Jésus à notre place. Cela devrait nous inciter à nous sacrifier pour faire avancer le royaume de Dieu. Se sacrifier signifie s’abandonner soi-même pour quelque chose de plus grand. Nous devrions abandonner nos désirs égoïstes, à la faveur du plus grand bien qu’est la gloire à Dieu.)
 
2.     Lisez Romains 12.2. Comment pouvons-nous connaître la volonté de Dieu ? Est-ce que Paul nous dit d’étudier très attentivement les Dix Commandements ? (Paul nous dit que notre intelligence doit être renouvelée. Nous devons être en phase avec la volonté de Dieu.)
 
a.      Lisez Matthieu 5.27-28. Que dit Jésus au sujet du commandement sur l’adultère ? (Il dit qu’il ne s’agit pas que d’une question de serrer les dents et de ne pas commettre d’adultère. Si nous ne comprenons pas sa volonté, alors c’est que nous visons trop bas. Dieu veut que notre esprit, et pas uniquement notre corps, sorte de la question même de l’adultère. C’est à ce sujet que Paul écrit dans Romains 12.2 quand il dit que notre intelligence doit être renouvelée pour être de vrais disciples de Jésus.)
 
b.      Que vous suggéreriez-vous pour renouveler votre intelligence pour mieux comprendre la volonté de Dieu ?
 
II.  Mettre à profit votre intelligence renouvelée
 
1.     Lisez Romains 12.3. Quelle est la première conséquence du fait de renouveler notre intelligence ? (Nous devons éviter l’arrogance. Au lieu de penser, en nous basant sur nos œuvres, que nous sommes meilleurs que les autres, nous devons considérer notre niveau de foi.)
 
a.      Avez-vous déjà essayé de vous évaluer vous-même en ce qui concerne votre confiance en Dieu ? Quel serait le résultat d’une évaluation sobre de votre foi ?
 
2.     Lisez Romains 12.4-5. En quoi le fait de vous voir comme seulement une partie d’un corps vous aide-t-il à avoir une vision plus raisonnable de votre valeur individuelle ? (Un corps ne peut pas fonctionner avec seulement une partie. Le bras n’est rien sans le reste du corps. Ainsi, le fait de comprendre que notre rôle dans le royaume de Dieu est comme une partie d’un corps nous aide à rester humbles.)
 
3.     Lisez Romains 12.6-8. Devez-vous choisir quel rôle vous aimeriez avoir dans l’église ? (Paul nous dit que, par la grâce, des dons nous sont donnés. Vous devez déterminer votre don, puis prendre votre rôle dans l’église.)
 
a.      Quel est l’impact de la référence de Paul au fait que ces dons nous sont donnés par la grâce sur notre effort pour éviter l’arrogance ? (Ce n’est pas de votre faute si vous avez reçu un don que vous pensez être meilleur. Vous ne devez pas pour autant penser que vous êtes meilleur(e) à cause de votre don.)
 
4.     Lisez Romains 12.9-13. En quoi cette déclaration sur la façon dont nous devons vivre en plaisant à Dieu diffère-t-elle des Dix Commandements ? Préféreriez-vous avoir la charge de devoir garder les Dix Commandements ou de faire ce qui est dit dans ces versets ? (C’est la raison pour laquelle ceux qui argumentent en faveur des Dix Commandements sont si confus. L’obéissance aux Dix Commandements n’est pas la norme élevée, c’est la norme basse. Ce que Paul écrit ici reflète exactement ce que Jésus nous enseigne sur l’adultère – cela ne concerne pas simplement le fait d’éviter l’acte, cela concerne notre attitude.)
 
a.      Comment décririez-vous ce que Paul nous encourage à être dans ces versets ? S’agit-il d’actes ou d’attitudes ? (Il s’agit d’attitudes : amour, dévotion, zèle, joie, espérance, patience, fidélité, hospitalité.)
 
b.      Si je vous disais de commencer à aimer, ou de commencer à être dévoué(e), que feriez-vous ? (Ce n’est bien évidemment pas quelque chose que vous pouvez « faire » (ou éviter de faire) comme l’un des Dix Commandements. Ce n’est pas du type « ne pas voler, ne pas tuer, etc. ». Il est question de changement dans votre esprit, de changement dans votre attitude.)
 
c.      Lisez à nouveau Romains 12.2. Est-il maintenant clair pourquoi il est si critique que notre intelligence soit renouvelée et transformée ? Cela doit aussi rendre évident que ce n’est pas quelque chose à atteindre en suivant une liste de préceptes. Au lieu de cela, c’est le résultat de la transformation de notre esprit par l’Esprit saint. À nouveau, c’est simplement la grâce. Vous devez choisir. Vous devez demander à l’Esprit saint de transformer votre cœur.)
 
III.  De la pensée à l’acte
 
1.     Lisez Romains 12.17-21. S’agit-il d’actions que nous pouvons entreprendre ? (Oui, c’est de manière générale une liste d’actions, par opposition à une liste d’attitudes. Mais ces actions sont très difficiles à réaliser sans un changement d’attitude.)
 
2.     Lisez Romains 13.1-2. Quelle doit être notre attitude envers notre gouvernement ? (Nous ne devons pas être rebelles.)
 
a.      Comment appliquer cela si vous étiez l’un de mes clients, sachant que leur employeur (souvent l’État) leur dit de soutenir financièrement leur syndicat et que mes clients ne veulent pas leur donner d’argent parce qu’ils pensent que le syndicat est impliqué dans des mauvaises activités ? Est-ce une rébellion que de résister à financer le syndicat ? (Cela dépend de la nature du gouvernement. Le système judiciaire dans mon pays fait partie du mécanisme gouvernemental pour résoudre un conflit. Aller au tribunal pour éviter de participer en ce que vous croyez que Dieu interdit n’est pas de la rébellion, c’est simplement utiliser les outils que le gouvernement met à disposition pour éviter un conflit.)
 
3.     Lisez Romains 13.3. S’agit-il de ce que vous avez observé ?
 
4.     Lisez Romains 13.4-5. Paul nous dit qu’il y a un sens logique à obéir au gouvernement. En obéissant, vous évitez la punition. Quelle est la seconde raison que donne Paul pour obéir au gouvernement ? (Notre conscience. C’est ce que Dieu veut de nous.)
 
a.      Pourquoi notre conscience doit-elle être impliquée dans cette décision ? (L’idée de l’autorité est une idée donnée par Dieu. Vivre sous une règle de droit simplifie la vie.)
 
b.      Qu’en est-il si vous avez un mauvais gouvernement ? Qu’en est-il s’il est question de tuer ceux qui sont faibles et démunis ? (Dès lors que Paul nous dit que la conscience est une raison pour obéir, cela a du sens de conclure que si le gouvernement est engagé dans des mauvaises choses – ou pire requiert de vous que vous vous impliquiez dans des mauvaises choses – alors la conscience est une raison pour ne pas obéir.)
 
5.     Lisez Romains 13.6-7. Dans mon pays, mes impôts servent à aider à tuer des enfants prénataux. Dois-je regarder cela comme quelque chose de diabolique – et ainsi refuser de payer une partie de mes impôts ? D’autres pourraient considérer de ne pas payer leurs impôts à cause d’une guerre injuste. Est-ce mal ? (Relativement aux impôts, Paul dit de donner ce que vous devez. Ceux qui gouvernent sont responsables vis-à-vis de Dieu pour le mal qu’ils mettent en œuvre avec l’argent des impôts. Il ne fait aucun doute que Rome était engagée dans toutes sortes de mauvaises actions avec l’argent des taxes collecté.)
 
6.     Lisez Romains 13.8. Que dit Paul au sujet de l’amour et de la loi ?
 
a.      Réfléchissez-y un instant. Le fait d’aimer les autres est-il le fondement des Dix Commandements ? Le fait d’être égoïste est-il le fondement du péché ? (Lisez Romains 13.9-10. L’amour signifie que nous ne faisons pas de mal à notre prochain !)
 
7.     Lisez Romains 13.11-13. Nous sommes à nouveau dans une discussion sur des actions. L’attitude d’amour pour les autres est-elle la base également pour éviter ce genre de péchés spécifiques ?
 
8.     Lisez Romains 13.14. Comment nous vêtons-nous avec Jésus ? (Il nous aime tant qu’il est mort pour nous. Imprégnez-vous de cette attitude dans vos interactions avec ceux qui vous entourent. C’est l’œuvre-clé de l’Esprit saint – nous vêtir d’une attitude divine.)
 
9.     Cher(ère) ami(e), quelle proportion de votre vie se focalise sur le fait d’être bien traité(e) et de recevoir ce qui vous est dû ? Quelle proportion de votre vie se focalise sur le fait d’être sûr(e) que vos besoins sont comblés ? Si cette étude vous incite à reconsidérer votre attitude, à adopter une attitude de désintéressement personnel, pourquoi ne pas demander à l’Esprit saint, maintenant, de venir et de vous changer ?
 
IV.    La semaine prochaine : Vivre en chrétiens.
 

faire un don