Logo EtudesBibliques.net

Nouveau Testament

Étude 07 – Vaincre le péché (Romains 6)

Copyright © 2017, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Il y a deux semaines nous avons appris que Jésus est mort pour justifier les « impies » (Romains 4.5). C’est une merveilleuse nouvelle, mais cela pourrait aussi m’amener à dire : « c’est génial d’être pécheur » (du moins pour l’instant), comme ça je peux être pécheur et être sauvé. Ce n’est pas la conclusion à laquelle Paul souhaite nous amener. Ce n’est certainement pas non plus le but de Dieu pour nous. Dieu veut que nous marchions en direction de la justice, plutôt que de nous vautrer dans le péché. Débutons notre étude de la Bible de cette semaine et apprenons-en davantage !
 
I.  Une nouvelle vie
 
1.     Lisez Romains 6.1. Comment répondez-vous à la question de Paul ? Rappelez-vous que dans Romains 5.20 Paul nous dit que là où le péché s’est développé, « la grâce a surabondé ».
 
2.     Lisez Romains 6.2. Quelle réponse donne Paul à cette question ? Paul est-il ambigu dans sa réponse ? (Non, il n’est pas ambigu et non, il ne veut pas que nous continuions à pécher.)
 
3.     Lisez Romains 6.3-4. Connaissez-vous des gens qui ont un problème médical quelconque, et qui devraient faire certaines choses comme perdre du poids, faire de l’exercice et manger plus sainement ? Cependant, au lieu de faire ce genre de choses, ils prennent simplement des médicaments pour combattre le problème médical. Si cela a du sens, pourquoi ne pas juste s’appuyer sur la grâce et continuer à pécher ? Quelle raison nous donne Paul pour que nous soyons concernés par le problème sous-jacent, le péché dans notre vie ? (Quand nous sommes baptisés, nous mourons avec Jésus pour nos péchés. Le but est d’en finir avec le péché et de vivre une nouvelle vie.)
 
4.     Lisez Romains 6.5. Comment comparer la mort et la résurrection ? Quelles sont les différentes caractéristiques ? (La mort est quelque chose de terrible. Elle est généralement la fin de la vie. La résurrection est le commencement de la vie. Elle est espérance et joie. Nous voulons cela !)
 
5.     Lisez Romains 6.6-7. Pourquoi Jésus est-il mort pour nous ? (Pour nous libérer du péché et de sa pénalité.)
 
a.      Voyez-vous pourquoi le fait de rester dans le péché anéantit le but de la mort de Jésus pour vos péchés ?
 
b.      Notez une phrase particulière que Paul utilise : « esclaves du péché ». Comment le péché nous rend-il esclaves ? (Un jeune homme que fréquentait ma fille vient de mourir d’une overdose de drogue. Il n’a pas pu sortir de son addiction. Il était esclave, et cela a prit sa vie. Paul dit « vis la nouvelle vie », et non l’ancienne vie sous l’esclavage du péché.)
 
6.     Lisez Romains 6.8-9. Nous trouvons un autre terme qui est souvent associé à l’esclavage, il s’agit du mot « maîtrise ». Qu’est-ce qui n’a plus la maîtrise sur Jésus ? (La mort.)
 
a.      Est-ce également vrai pour nous ?
 
7.     Lisez Romains 6.10. Comment Jésus vit-il sa vie après la résurrection ? (Il vit pour Dieu.)
 
a.      Comment devriez-vous conduire votre vie après le baptême ?
 
8.     Selon vous, pourquoi Paul dit-il autant de choses sur la mort, dans une discussion sur la justification par la foi ? (Lisez Romains 7.1-2. C’est un thème de Paul. Quand nous mourons à la loi, celle-ci n’a plus d’autorité sur nous. De la même manière, quand nous mourons avec Jésus par le baptême, le péché n’a plus d’autorité sur nous. Exercez votre liberté et refusez le péché !)
 
II.  Une nouvelle attitude
 
1.     Lisez Romains 6.11-13. Paul parle d’offrir notre corps au « péché » ou offrir notre corps à « Dieu ». Avez-vous un exemple concret de la façon dont vous pouvez vous mettre au service de Dieu, par opposition à mettre votre corps au service du péché ?
 
a.      Quand Paul utilise l’expression « mettre au service », que cela nous dit-il au sujet de l’importance de nos choix ? (La grâce ne nous affranchit pas de devoir faire des choix difficiles. Nous devons choisir de suivre le chemin que Dieu met devant nous.)
 
b.      Sommes-nous seuls dans ce choix ? (L’Esprit saint guide nos choix (voir Jean 16.7-11 et Galates 5.16).)
 
2.     Lisez Romains 6.14. Voyons si nous pouvons comprendre ce texte. Pourquoi la grâce nous aide-t-elle davantage que la loi, dès lors qu’il s’agit d’être libérés de la maîtrise du péché et de la mort ? La loi ne montre-t-elle pas clairement les problèmes dans notre vie ? (La loi relève le péché. Mais comme le dit Paul, la loi « produit la colère » (Romains 4.15). Quand nous sommes en sécurité dans notre salut, grâce à la grâce donnée par Jésus, nous sommes libres de faire les bons choix sans être accablés par la condamnation de la loi. Nous ne sommes pas coincés avec le péché qui agit comme notre maître.)
 
a.      Avez-vous déjà été découragé(e) parce que la norme pour le ciel était si élevée, et que vous étiez si bas ? (C’est l’attitude qui est bannie en croyant que Jésus vous donne la justice par la foi seule. Le péché et la mort ne sont plus votre maître.)
 
III.  L’esclavage
 
1.     Lisez Romains 6.15. Cela ressemble-t-il à Romains 6.1-2 ? Selon vous, pourquoi Paul répète-t-il cette idée dans le même chapitre ? (Il met l’accent sur le fait que la grâce n’est pas supposée être un encouragement au péché.)
 
2.     Lisez Romains 6.16. Quels sont nos deux choix possibles ? (En fin de compte, il y a la mort ou la justice.)
 
a.      Décrivez le chemin de chacun d’eux. (Nous faisons le choix de nous mettre au « service » du péché ou au contraire d’obéir. Ce choix nous met sur le chemin qui conduit à la mort ou à la justice.)
 
b.      Pourquoi Paul utilise-t-il la phrase « conduire » à la mort ou à la justice ? (Parce que cet aspect de la vie chrétienne est un processus. La grâce est instantanée. Une vie qui choisit d’obéir est un processus.)
 
c.      Il y a beaucoup de pensées non bibliques dans le monde moderne. L’une d’entre elles constitue une attaque contre la vision « binaire » du sexe et du genre. Au lieu de « homme et femme », comme Dieu nous a créés (Genèse 1.27), nous pouvons choisir d’être le mélange d’homme et de femme que nous voulons. Comment défendriez-vous une vision « binaire » du péché et de l’obéissance ? Même ceux qui sont sauvés par la grâce pèchent, n’est-ce pas ? (Ce qui est binaire est le choix. Si vous ne choisissez pas d’obéir à Dieu, vous choisissez de ne pas lui obéir, vous avez choisi le péché.)
 
3.     Lisez Romains 6.17-18. Pour quelle sorte d’obéissance Paul est-il reconnaissant ? (L’obéissance de cœur.)
 
a.      Dès lors que nous savons que le péché ne disparaît pas quand nous sommes baptisés, que veut dire Paul quand il dit que nous sommes « libérés du péché » ? (Si vous choisissez le péché, alors vous êtes l’un(e) de ses esclaves. Quand vous choisissez l’obéissance, vous n’êtes plus un(e) esclave du péché.)
 
b.      Réfléchissez-y en termes politiques. Soit vous soutenez, soit vous ne soutenez pas le pays dans lequel vous vivez. Si vous choisissez de ne pas soutenir le pays, vous y vivez encore, mais vous êtes en rébellion contre ses principes. Si vous choisissez d’obéir à Dieu, êtes-vous en rébellion contre les principes du péché ?
 
4.     Lisez Romains 6.19. Selon vous, que veut dire Paul quand il dit qu’il parle « de manière humaine » ? De quelle autre façon pourrait-il parler ? (L’esclavage était courant à l’époque de Paul. Paul compare notre choix avec l’esclavage, bien que Paul réalise que c’est bien loin de la façon idéale de comparer les deux.)
 
a.      Évaluez ce que Paul dit avec votre propre expérience. Quand Paul réfère à « aboutir au mal », comprenez-vous ce concept ? Le péché est-il addictif et progressif ?
 
i.       Si vous répondez par l’affirmative, et cela correspond à mon expérience, que cela dit-il au sujet de l’argument sur le choix que nous avons à faire en étant binaire ? (Il s’est avéré vrai. Si un choix mène à un choix similaire, et que chacun nous entraîne un pas plus loin sur le chemin choisi, alors nous avons réellement seulement deux choix.)
 
b.      Pouvez-vous aussi confirmer qu’une fois que vous avez choisi d’obéir, le choix devient plus facile à chaque fois ?
 
5.     Lisez Romains 6.20-22. Paul pose une question incroyablement importante. Réfléchissez à un moment dans votre vie où vous avez choisi le péché. Comment cela s’est-il passé ? Avez-vous fini par être embarrassé(e) par vos choix ? (Notre choix a tant des conséquences immédiates qu’à long terme. Choisir le péché mène au mal, à l’embarras et à la mort. Choisir l’obéissance mène à la justice, à une meilleure vie et à la vie éternelle.)
 
6.     Lisez Romains 6.23. Rappelez-vous que lorsque nous avons étudié Romains 4.4-5, nous avons discuté de la différence entre un salaire gagné (mérité) et un don gratuit. Gagnerons-nous la mort, mais pas la vie éternelle ? (Oui ! La mort n’est pas un don. Nous la gagnons. À l’inverse, la vie éternelle est un don que nous ne pouvons pas gagner.)
 
7.     Cher(ère) ami(e), votre avenir est devant vous. Avez-vous choisi d’accepter le don de la grâce ? Magnifique ! Voulez-vous continuer sur cette voie en choisissant d’obéir plutôt que de choisir d’être un(e) esclave d’un péché toujours croissant ? Pourquoi ne pas choisir l’obéissance ?
 
IV.    La semaine prochaine : Qui est l’homme de Romains 7 ?
 

faire un don