Logo EtudesBibliques.net

Nouveau Testament

Étude 08 – D’esclaves à héritiers (Galates 3.26 à 4.20)

Copyright © 2017, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Vous rappelez-vous d’une fois où vous étiez en vacances et où vous avez vu une magnifique montagne ou un paysage scénique ? Avez-vous voyagé autour pour l’admirer sous différents angles ? Il s’agit du cheminement de nos récentes études. Cette question nous a été posée : « Si depuis le début nous sommes sauvés en faisant confiance à Dieu, pourquoi Dieu a-t-il donné les Dix Commandements par la suite ? » Nous avons abordé plusieurs fois cette question, et nous l’abordons encore dans cette étude. Paul veut apparemment que nous considérions la question sous différents angles. Débutons sans attendre notre étude de la Bible et portons notre regard sous un autre angle !
 
I.  Les fils et les filles
 
1.     Lisez Galates 3.23-26. Comment a évolué votre statut ? (Nous sommes passés de prisonniers à « fils » !)
 
a.      Comment sommes-nous devenus des fils ? (« Par la foi [en Jésus-Christ] ».)
 
2.     Lisez Galates 3.27. Dans quelle mesure le baptême est-il important ? (Il est extrêmement important ! Quand nous allons sous les eaux du baptême, nous « revêtons » la vie, la mort et la résurrection de Jésus.)
 
3.     Lisez Galates 3.28. Au temps où Paul écrit aux Galates, il y a une énorme différence sociale entre les Juifs, les Grecs, les esclaves, les hommes et les femmes. Quelle est l’importance de ces différences quand vous êtes sauvé(e) ? (Elles disparaissent. Nous devenons tous un en Jésus.)
 
4.     Lisez Galates 3.29. S’agit-il d’un autre angle que ce que nous avons discuté il y a deux semaines ? Nous avions discuté que nous avons hérité d’Abraham le contrat qu’il avait établi avec Dieu. Ce contrat était qu’Abraham devait croire (faire confiance à) Dieu, et Dieu le considérerait comme juste. Que nous dit cela sur la façon dont nous héritons la promesse faite à Abraham ? (Cela dit que nous héritons si nous « appartenons au Christ ». Appartenir au Christ signifie que nous nous appuyons sur ce qu’il a fait à notre place. Cela réaffirme la même promesse, le même héritage.)
 
II.  Les esclaves et les héritiers
 
1.     Lisez Galates 4.1-2. Comment Paul peut-il dire qu’un fils « ne diffère en rien d’un esclave » ? Un fils a une espérance et un avenir. Un esclave non. Comment comprendre ce que dit Paul d’une façon qui a du sens ? (Paul écrit comme un avocat. D’un point de vue légal, un jeune fils a le même genre de limitations qu’un esclave.)
 
2.     Lisez Galates 4.3. Quels sont les « éléments du monde » ? (Adam et Ève avaient été avertis qu’un élément de base était que les pécheurs mourraient d’une mort éternelle (comparez Genèse 2.15-17 et Genèse 3.1-5). Les Dix Commandements reflètent généralement les éléments de base du monde. Ne pas voler, ne pas tuer, ainsi que d’autres règles évidentes. Vous n’avez pas besoin des Dix Commandements pour savoir que ces choses sont mauvaises.)
 
3.     Lisez Galates 4.4-5. Quand nous parlons d’un enfant, la transition entre l’enfant et l’adulte se passe tôt dans la vie. Quand se passe la transition d’un esclave vers un fils adulte, dès lors qu’il s’agit de notre relation avec Dieu ? (Elle a eu lieu quand Jésus est venu sur la terre pour vivre, mourir et ressusciter à notre place.)
 
a.      Tous ceux qui lisent cette étude sont nés après que Jésus soit venu sur la terre. Selon vous, que veut dire Paul quand il dit que nous recevons « l’adoption filiale » (Galates 4.5), qui implique tous les droits d’un fils ? Que sont exactement ces droits ? (Le contexte montre que nous avons le droit d’être libérés des « tuteurs et […] intendants » (Galates 4.2). Nous ne sommes plus comme des esclaves.)
 
i.       Cela inclut-il le fait d’être libéré des Dix Commandements ? (Oui ! Et de toutes sortes d’autres lois données par Dieu pour guider les humains.)
 
b.      Laissez-moi vous poser une question pratique. Pourquoi les parents engagent-ils des « tuteurs » et des « intendants » ? Pourquoi avez-vous enseigné à vos enfants qu’ils devaient faire certaines choses et ne pas faire d’autres ?
 
i.       Vous attendriez-vous raisonnablement à ce que, quand vos enfants deviennent adultes, ils ne tiennent plus aucun compte de tout ce que vous leur avez enseigné ? (Juste l’inverse. Les parents engagent des « tuteurs » et des « intendants » pour enseigner et diriger leurs enfants dans le but de les convaincre de la meilleure façon de vivre au fur et à mesure qu’ils grandissent.)
 
4.     Lisez Galates 4.6. Sous l’influence de qui vivons-nous, nous qui sommes des enfants « adultes » de Dieu ? (Vous pouvez peut-être vous fatiguer de ce que je dis, mais Paul le redit encore et encore : nous avons l’Esprit saint dans notre cœur. L’Esprit saint nous conduit dans une relation Père – fils (fille) avec Dieu.)
 
5.     Lisez Galates 4.7. Dans quel contexte devenons-nous « héritiers » ? Qu’avons-nous discuté au sujet de l’héritage ? (Nous héritons la promesse que si nous faisons confiance à Dieu, il nous considérera comme justes.)
 
a.      Ce verset suggère-t-il que nous avons hérité davantage que cela ? (Oui ! Nous sommes devenus une partie de la famille de Dieu. Nous sommes les fils et les filles de Dieu.)
 
6.     Lisez Galates 4.8. Alors que vous réfléchissiez aux dernières questions, peut-être vous êtes-vous dit : « Nous vivons tous après le temps de Jésus sur la terre, alors pourquoi discutons-nous de l’idée d’être "esclaves" au lieu de "fils" ? » Le temps de l’esclavage persiste-t-il pour certains ? (Oui. Ceux qui ne « connaissent pas Dieu » sont toujours esclaves !)
 
a.      Une personne peut-elle connaître les Dix Commandements et ne pas connaître Dieu ? (Pensez aux non-croyants que vous connaissez. Tuent-ils d’autres personnes ? Reconnaissent-ils que voler est mal ? Ces concepts sont largement compris.)
 
b.      Réfléchissez à la personne qui croit qu’elle est une « bonne personne », mais qui rejette la « religion ». Est-elle esclave ? (Oui ! Elle n’est pas enfant de Dieu, parce qu’elle rejette l’offre de salut de la part de Jésus et l’offre d’être son fils ou sa fille.)
 
c.      Qui ou que sont les « dieux qui […] n’en sont pas » dans Galates 4.8 ?
 
7.     Lisez Galates 4.9-11. Certains disent que la religion vers laquelle « retournent » les Galates est un mystère. Avons-nous un quelconque indice ? (« Observer scrupuleusement les jours, les mois, les saisons et les années » ressemble précisément aux fêtes de l’Ancien Testament et à son système de règles économiques. Quand vous considérez Galates 2.11-15, la réponse semble évidente – Paul parle d’eux qui retournent au judaïsme, avec une emphase sur les œuvres de la loi.)
 
a.      S’agit-il là des « dieux qui n’en sont pas » de Galates 4.8 ?
 
8.     Focalisez-vous sur Galates 4.10 et sur sa référence aux « jours ». Je célèbre Dieu le samedi en accord avec Genèse 2.2-3, Exode 20.8-11, et le fait que Jésus s’est reposé dans la tombe le samedi après sa mort sur la croix. Paul me dit-il que je fais erreur ? La grâce est-elle perdue pour moi ? (Si vous lisez des commentaires plus anciens, ils soutiennent que ce verset ne s’applique pas à un jour de repos hebdomadaire (ils soutiennent le fait d’aller à l’église le dimanche). Je pense que le commentaire biblique Robertson’s Commentary le déclare le mieux : « Paul ne fait objection à aucune de ces observations, puisqu’il gardait lui-même la loi comme un Juif. Il s’opposait à ce que les non-Juifs les prennent comme un moyen de salut. » L’adoration le sabbat ne vous sauve pas. Faire confiance à Dieu vous sauve.)
 
a.      Si vous croyez, comme moi, qu’un jour de repos et d’adoration hebdomadaire est le plan de Dieu, quel jour vous reposeriez-vous et adoreriez-vous si vous faites confiance à Dieu ? (Exode 20.11 nous dit que le sabbat nous rappelle que Dieu est notre Créateur. Le repos de Jésus le sabbat après sa crucifixion nous rappelle que Dieu est notre Rédempteur. Pourquoi choisirais-je mon propre jour (un jour différent) si je fais confiance à Dieu ?)
 
9.     Lisez Galates 4.12-16. Dans quelle mesure appréciez-vous quand quelqu’un vous corrige ? Quand quelqu’un n’est pas d’accord avec vos points de vue théologiques ? (Nous n’aimons pas. Mais Paul dit aux Galates de réfléchir à leur histoire avec lui. Quand il leur a enseigné la première fois au sujet de la grâce et de la confiance, ils étaient remplis de joie.)
 
III.  Zélés
 
1.     Lisez Galates 4.17-18. Croyez-vous en l’évangélisme ? Croyez-vous au fait d’être « enflammé(e) » pour promouvoir l’évangile ? Quel avertissement nous donne Paul au sujet d’être évangéliques et « enflammés » ? (Il dit que c’est bien aussi longtemps que vous poursuivez un bon objectif.)
 
a.      Quel mauvais objectif est impliqué ici ? (La promotion de la loi au lieu de la confiance en Dieu.)
 
b.      Avez-vous déjà eu une discussion dans votre église au sujet de la meilleure façon d’évangéliser votre ville ? Si tel est le cas, qu’ont suggéré les membres d’église ? (Je me rappelle plusieurs suggestions. L’une d’entre elles était de parler des prophéties et des monstres de l’Apocalypse. Une autre était de parler du sabbat. Une autre était de donner des cours de cuisines ou sur la santé. Une autre était des séminaires qui aident les gens de la région d’une façon ou d’une autre. Certaines d’entre elles, évidemment, visent uniquement à amener des gens à la porte de l’église.)
 
i.       Si vous cibliez spécifiquement la « confiance en Dieu » comme message de sensibilisation évangélique, que feriez-vous ?
 
2.     Lisez Galates 4.19-20. Pourquoi Paul changerait-il de « ton » s’il était présent avec les Galates ? (Il utilise probablement un ton pour capter leur attention. S’il était présent, il n’aurait pas à faire cela.)
 
3.     Cher(ère) ami(e), est-ce que le fait de regarder à la loi et à la grâce en termes d’« esclaves » et de « fils » vous aide à mieux comprendre l’importance de faire confiance à Dieu ? Pourquoi ne pas demander à l’Esprit saint de vous aider à davantage faire confiance à Dieu ?
 
IV.    La semaine prochaine : L’appel pastoral de Paul.
 

faire un don