Logo EtudesBibliques.net

Nouveau Testament

Étude 05 – La foi dans l’Ancien Testament (Galates 3.1-14)

Copyright © 2017, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Quand j’étais jeune, il y avait une émission télévisée appelée « Fasciné ». Dans notre étude de cette semaine, Paul dit aux Galates qu’ils ont été « fascinés ». Nous savons que les Galates n’ont pas pu avoir trop regardé la télévision ! Paul parle-t-il de possession démoniaque ? J’ai regardé la définition Strong du mot grec sous-jacent utilisé et il signifie « fasciner par de fausses représentations ». Nous ne voulons pas être trompés sur l’évangile, donc ouvrons notre Bible et continuons notre étude de l’épître aux Galates pour découvrir la vérité !
 
I.  Fasciné
 
1.     Lisez Galates 3.1. Pourquoi la connaissance de la crucifixion de Jésus est-elle importante pour ne pas être « fasciné » ? (Lisez Galates 2.21. Nous avons terminé notre étude de la semaine passée sur cette note – si nous pensons que nous pouvons être sauvés par nos œuvres, nous méprisons la mort de Jésus à notre place. Mépriser ce que Jésus a fait pour nous est une sérieuse erreur.)
 
2.     Lisez Galates 3.2. À quel point est-il important de « recevoir l’Esprit » ? (De la façon dont Paul écrit cela, c’est la preuve la plus importante que votre vie chrétienne est sur la bonne voie. Paul leur rappelle que l’Esprit saint n’est pas venu sur eux grâce à leur observation de la loi.)
 
a.      Avez-vous relevé le point principal dont parle Paul ? Les églises qui semblent centrées sur l’observation de la loi sont aussi sèches que des os. Elles manquent de l’Esprit saint. D’un autre côté, les églises qui sont remplies par ceux qui se réjouissent de leur acceptation par la foi semblent remplies de l’Esprit saint. Est-ce également votre observation ?
 
3.     Lisez Galates 3.3-4. De quoi les Galates ont-ils souffert pour rien ? Quelle est la souffrance et qu’est-ce que ce « rien » ? (Un changement des croyances religieuses apportera des conflits avec les amis et la famille. Dès lors que toutes les croyances religieuses à l’exception du christianisme se basent sur les œuvres, sous une forme ou une autre, Paul dit qu’après avoir souffert à cause de votre décision de changer, vous retournez ensuite aux œuvres. Ainsi, le changement était pour rien.)
 
4.     Lisez Galates 3.5. À quoi Paul associe-t-il le fait d’avoir l’Esprit saint dans l’église ? (Aux miracles.)
 
a.      Si nous manquons de miracles, et dans ma région du monde mon impression est que nous manquons de miracles « que personne ne peut contredire », cela signifie-t-il que nous manquons d’Esprit saint ? (Je suis persuadé que ma petite fille a été miraculeusement guérie après sa naissance. Mais je peux imaginer que certains ne voient pas cela ainsi. Je suppose que vous aussi vous avez expérimenté des miracles, mais qu’ils ne sont pas du type de celui de Matthieu 12.22-23 où tout le monde était stupéfait. Le manque de ce type de miracles dans ma région aujourd’hui me trouble.)
 
b.      Les miracles résulteraient-ils de l’obéissance à la loi ? (Non ! Ma préoccupation est que la raison d’un manque de miracles est que nous sommes davantage focalisés sur la loi que sur la grâce et l’Esprit saint. Il peut y avoir d’autres raisons, par exemple le fait que nous ne contrôlons pas l’œuvre de Dieu, mais c’est quand même quelque chose à considérer.)
 
II.  Abraham
 
1.     Lisez Galates 3.6. La justification par la foi est-elle un enseignement de l’Ancien Testament ? (Oui ! Pensez au système du sanctuaire. Vous tuez un animal et son sang expie vos péchés. Il ne s’agit pas de salut par les œuvres, mais de salut par la mort d’un animal. Bien entendu, nous savons que cela préfigurait la mort de Jésus.)
 
2.     Lisons le contexte de la déclaration de Paul au sujet d’Abraham. Lisez Genèse 15.4-6. Que croit Abraham ? (Il croit qu’il aura un fils et d’innombrables descendants.)
 
a.      Pourquoi cette croyance apporte-t-elle la « justice » ? Pourquoi ne pas dire que cela apporte des « enfants » ? (Cela montre que le vrai problème est la confiance en Dieu. Avons-nous confiance en ce que Dieu dit et en ce que Dieu a fait et fera pour nous ?)
 
3.     Lisez Galates 3.7-9. Pourquoi dire que l’évangile a été annoncé « d’avance » à Abraham ? L’évangile (la justification par la foi) n’a-t-il pas été donné à partir de ce moment-là ? (Cela précédait le moment où Dieu a donné les Dix Commandements et les autres lois proclamées par Moïse. L’idée est que quoi qu’il s’en soit suivi, l’enseignement fondamental est la justification par la foi.)
 
III.  La malédiction
 
1.     Lisez Galates 3.10. Récemment je réfléchissais à la façon dont je pourrais partager l’évangile avec quelqu’un qui est sur le point de mourir, et qui est d’une certaine façon hostile à la religion. Je suis sûr que cet individu pense : « Je suis une personne plutôt bonne, je n’ai besoin de rien d’autre ». S’agit-il d’une attitude qui apporte une malédiction ? (Oui. Quand une personne dit : « Je suis bon et meilleur que beaucoup d’autres personnes que je connais », elle pense que son salut est en rapport avec ses œuvres. Le problème avec cette approche est que le fait d’être meilleur que la plupart ne suffit pas. Vous devez être parfait(e), vous devez persévérer « en tout ce qui est écrit dans le livre de la loi ».)
 
2.     Lisez Galates 3.11-12. Avez-vous du mal à vous attaquer à l’idée qu’une personne qui essaie très fort de garder la loi puisse être maudite ? C’est une « bonne personne ». (Être obéissant à la volonté de Dieu est quelque chose de très bien. Le problème est de s’appuyer là-dessus pour être sauvé.)
 
a.      Combien de gens s’appuient sur leurs œuvres pour obtenir leur salut et n’en sont pas vraiment conscients ? (Notez que Paul dit au sujet de ceux qui gardent la loi : « Celui qui fera ces choses vivra par elles ». Cela dépeint l’image d’une personne qui est obéissante et qui croit que cela lui donnera le droit à l’acceptation de la part de Dieu.)
 
3.     Lisez Galates 3.13. Sur qui repose la pénalité, la malédiction de la loi ? (Sur Jésus. Il a payé la pénalité pour notre péché. Il est devenu maudit pour nous sauver de la malédiction.)
 
a.      Si nous nous appuyons sur nos œuvres pour notre salut, reprenons-nous la malédiction ? (Oui !)
 
4.     Dernièrement j’ai lutté contre un péché spécifique. Il ne fait aucun doute dans mon esprit que Dieu désire l’obéissance en nous, tant pour notre bienfait que pour sa gloire. Le problème est que quand je n’y arrive pas, je pense que cela affecte négativement la relation entre Dieu et moi. En même temps, je crois que cela viole l’instruction de Paul selon laquelle nous ne devons pas « compter » sur l’observation de la loi. Que pensez-vous ?
 
a.      Serait-il correct de croire que où que nous soyons (vous et moi) dans notre cheminement vers la justice, n’importe quel échec affecte notre vie ici, mais n’affecte pas notre relation avec Dieu ?
 
b.      Lisez Romains 7.4-6. Ici Paul nous dit que nous devrions vivre sous la guidance de l’Esprit saint. Cela suggère que si nous sommes « contrôlés » par la nature pécheresse, nous avons en fait un problème relationnel avec l’Esprit saint. Comment résumeriez-vous la vérité sur les luttes contre le péché ? (Voici ce que je pense : l’Esprit saint qui vit en nous se tient à la place de la loi pour diriger nos actions. Quand nous luttons contre le péché, c’est l’Esprit saint qui travaille avec nous. Ce que nous ne pouvons pas faire, c’est ignorer l’Esprit saint. Pendant cette lutte nous sommes toujours sauvés par la grâce. L’œuvre de l’Esprit saint est d’amener notre vie à être davantage en harmonie avec la volonté de Dieu.)
 
5.     Lisez Galates 3.14. Qu’est-ce que la « bénédiction d’Abraham » ? Beaucoup d’enfants ? (Lisez à nouveau Galates 3.6. La bénédiction dont il est question ici est d’être considéré comme juste. Cette opportunité s’étend désormais à ceux d’entre nous qui ne sont pas juifs.)
 
a.      Que recevons-nous par la foi ? (La promesse de l’Esprit saint.)
 
i.       Cela met une emphase supplémentaire sur l’Esprit saint. Je pensais que l’objectif était la justification par la foi, plutôt que le don de l’Esprit saint. Pourquoi Paul mentionne-t-il le don du Saint-Esprit comme résultat de notre foi ? (Cela nous ramène à Romains 7.6. L’alternative au fait de garder les Dix Commandements n’est pas de vivre d’une quelconque façon que vous avez choisie. L’alternative est d’être « sous le régime nouveau de l’Esprit [saint] ».)
 
6.     Cher(ère) ami(e), si vous croyez (comme je l’ai fait à un certain moment) que le fait de garder les Dix Commandements est critique pour le salut, voyez-vous comment cela vous entraîne à être maudit(e) ? Du fait que vous allez certainement échouer dans vos efforts pour garder toute la loi, vous ne connaîtrez pas la perfection, et ainsi vous ne connaîtrez pas le salut. Jésus nous offre autre chose. Il nous offre l’opportunité, par le baptême, de participer tant à sa mort à notre place pour nos péchés, qu’à sa résurrection pour la vie éternelle. Il nous offre le choix de vivre une vie guidée par l’Esprit saint. Voulez-vous accepter, maintenant, l’offre de Jésus ?
 
V.    La semaine prochaine : Priorité à la promesse.
 

faire un don