Logo EtudesBibliques.net

Nouveau Testament

Étude 06 – Souffrir pour Christ (1 Pierre 4.12-19)

Copyright © 2017, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Qui veut souffrir ? Personne ! Il y a une tension considérable entre les concepts lorsqu’on parle d’un chrétien et de la souffrance. D’un côté Dieu nous donne ses commandements, afin de vivre une vie meilleure et plus agréable. D’un autre côté, Jésus a souffert, livré entre les mains de Satan. Si notre Maître a souffert, alors nous ne devons pas être surpris par la souffrance. Comment comprendre ces deux concepts opposés ? Débutons notre étude de la Bible et apprenons-en davantage !
 
I.  Le bénéfice de la souffrance
 
1.     Lisez 1 Pierre 1.6-7. Selon ce texte, quel est le bénéfice de la souffrance ? (Notre foi est prouvée comme étant authentique, et nous rendons gloire à Dieu.)
 
a.      Quand j’étais jeune, selon ma compréhension, Dieu mettait des problèmes sur notre chemin afin de faire grandir notre foi. Pensez-vous que cela est vrai ?
 
2.     Lisez Job 1.8-12. Un des enseignements du livre de Job est que les humains ont beaucoup de difficultés à expliquer pourquoi les mauvaises choses arrivent. En conséquence, nous devons juste faire confiance à Dieu. Qui est le trouble-fête, qui cause le mal dans le cas de Job ? (Satan. Il suggère de porter atteinte à Job.)
 
a.      Intégrez votre connaissance de l’histoire de Job dans 1 Pierre 1.7. Qui défiait l’authenticité de la foi de Job ? (Satan.)
 
b.      Job avait-il besoin de ce défi tant qu’il n’était question que de Dieu ? (Selon Job 1.1, non. Satan est celui qui a remis en question la foi de Job.)
 
c.      Qui a été glorifié au-travers de l’expérience de Job ? (Il a été démontré que Dieu était juste avec Job, et que Satan avait tort.)
 
3.     Que pensez-vous de cette théorie alternative (une alternative à ce que je comprenais quand j’étais jeune) : 1) Satan est celui qui place de la souffrance dans notre vie ; 2) Satan fait cela parce qu’il croit que nous servons Dieu uniquement pour des raisons égoïstes ; et 3) quand nous restons fidèles nous montrons que Satan a tort et nous rendons gloire à Dieu ?
 
II.  La tension
 
1.     Lisez 1 Pierre 4.12-14. Il nous est dit que la souffrance n’est pas quelque chose « d’étrange ». Au lieu de cela, il s’agit de quelque chose dont nous devrions nous réjouir. Pour quelle raison la souffrance est-elle une source de joie ? Je ne veux pas souffrir !
 
a.      Pourquoi Job a-t-il souffert ? Pourquoi Jésus a-t-il souffert ? (Ils étaient tous deux des cibles de Satan parce qu’ils étaient bons. Jésus était l’exemple de référence du bien. La joie se manifeste quand vous réalisez que vous avez été sélectionné(e) parce que vous êtes une personne qui rend gloire à Dieu.)
 
2.     Lisez 1 Pierre 2.12 et lisez à nouveau 1 Pierre 4.14. Quel genre de souffrance trouvons-nous décrite ici ? (Des gens disent des choses mauvaises à votre sujet et vous insultent.)
 
a.      Quand je pense à la souffrance, je pense au fait d’être torturé ou à une maladie grave. Bien entendu, cela est arrivé à des Chrétiens au cours des siècles (voir Hébreux 11.36-38). Y a-t-il un danger à penser à la souffrance uniquement en des termes les plus drastiques ? (Oui. Nous passons à côté du fait que quand nous sommes insultés, c’est une opportunité pour montrer l’amour de Dieu.)
 
3.     Lisez 1 Pierre 4.15. Dans la liste, il est fait mention de celui qui souffre « parce qu’il se mêle des affaires d’autrui ».
 
a.      Connaissez-vous des Chrétiens qui « se mêlent des affaires d’autrui » ? Ceux qui font cela parce qu’ils pensent que Dieu veut qu’ils agissent ainsi ?
 
4.     Lisez à nouveau 1 Pierre 4.15. De quelle façon cela montre-t-il la tension entre les concepts que j’ai mentionnés dans l’introduction ? (Je suppose qu’il y a beaucoup plus de Chrétiens qui souffrent parce qu’ils prennent de mauvaises décisions, que de Chrétiens qui souffrent à cause de bonnes décisions. Le problème est que ceux qui souffrent à cause de mauvaises décisions veulent attribuer la souffrance au fait qu’ils sont chrétiens.)
 
a.      Devriez-vous corriger ces gens qui clament de manière erronée qu’ils souffrent à cause de leurs bonnes œuvres, alors qu’en fait c’est à cause de leurs mauvaises décisions ? (C’était la mission des quatre amis de Job – le convaincre qu’il souffrait à cause de ses péchés. Dieu a réprimandé trois des amis pour avoir fait cela (Job 42.7).)
 
b.      La souffrance à cause de mauvaises décisions peut-elle être une bonne chose ? (Vous pouvez toujours rendre gloire à Dieu par votre réaction à la souffrance.)
 
c.      Pierre expose deux raisons pour la souffrance – nos mauvaises décisions et nos bonnes décisions. Y a-t-il d’autres raisons pour la souffrance ? (Oui. Nos péchés collectifs ont pour conséquence un monde de péché. Cela, ainsi que les péchés spécifiques et erreurs des autres individus, créent une troisième raison pour la souffrance. Job nous enseigne à être prudents lorsque nous essayons de définir les raisons précises et exactes de la souffrance.)
 
III.  Les Chrétiens souffrent moins
 
1.     Lisez 1 Pierre 4.17-18. Selon ce texte, qui souffre le plus : les Chrétiens ou les non-Chrétiens ? (Il est suggéré qu’être chrétien est la voie vers moins de souffrance.)
 
a.      Réfléchissez-y une minute. Cela suggère-t-il que Dieu est l’auteur de cette souffrance ?
 
b.      Revenons en arrière et retrouvons notre ami Job. Lisez Job 1.9-12. Dieu aurait-il pu dire : « Non Satan, je n’accepte pas ton défi au sujet de Job » ? (Bien sûr. Si Dieu avait laissé la « protection » en place, Satan n’aurait eu aucun pouvoir sur Job.)
 
c.      Qu’en aurait-il été si Job n’avait pas été disciple de Dieu et n’avait pas bénéficié de la protection de Dieu autour de lui ? Satan doit-il demander la permission à Dieu pour faire tu mal à ceux qui consacrent leur vie au programme de Satan ?
 
2.     Lisez Hébreux 11.32-35. S’agit-il là d’exemples de souffrance ? (Ma réponse est affirmative.)
 
a.      Qu’y a-t-il de magnifique au sujet de ces exemples de souffrance ? (Ils ont tous gagné ! Quand vous y pensez, tant Jésus que Job ont gagné. Au lieu de ne penser qu’à la souffrance en étant « battus » par les forces du mal, la souffrance inclut des batailles où nous gagnons ! À la seconde venue de Jésus, nous gagnerons de façon ultime sur chaque souffrance.)
 
3.     Revenons à 1 Pierre 4.17. Pierre ne dit pas qui porte le jugement dans 1 Pierre 4.17, mais le récit de la souffrance de Job pointe vers Satan comme étant l’auteur de ce « jugement ». Notre Dieu est-il l’un de ceux qui porte un jugement sur les humains ? (Lisez Genèse 18.25-26, Psaumes 96.13, Jean 5.22-23 et Actes 17.31. Jésus sera le Juge ultime de l’humanité. L’histoire du déluge et de Sodome et Gomorrhe nous montrent que Dieu entre en jugement contre les méchants maintenant, mais je pense (sans aucun appui scientifique) que Satan est la source de la plupart des mauvaises choses qui arrivent à l’humanité.)
 
a.      Notez que j’ai appelé « jugement » ce que fait Satan. Est-ce correct ? (Il est bien plus précis de parler de « procès » pour désigner ce que fait Satan, et de « jugement » pour désigner ce que fait Dieu. Dieu n’apporte pas la souffrance aux gens, il exécute un jugement – il rend une décision sur leur existence continue.)
 
4.     Lisez 1 Pierre 4.19. J’ai soutenu jusqu’ici que c’est Satan qui fait des procès. Ce verset semble dire que c’est réellement la volonté de Dieu (« selon la volonté de Dieu ») que les gens souffrent. Comment devons-nous comprendre ce texte ?
 
a.      Y avait-il de la souffrance en Éden ? (Lisez Job 2.3. Dieu dit à Satan qu’il n’y a aucune bonne raison pour faire souffrir Job. Dieu ne veut pas que nous souffrions. Quand Pierre dit : « selon la volonté de Dieu », il veut dire que Dieu a le pouvoir sur toute chose. Nous pouvons avoir confiance dans le fait que Dieu contrôle ces mauvaises choses qui viennent sur notre chemin.)
 
b.      Notez que dans 1 Pierre 4.19 Pierre appelle Dieu le « Créateur qui est digne de confiance ». Pourquoi ? (Il renforce l’idée que Dieu nous est fidèle, même quand nous souffrons. Dieu nous a créé et il nous aime !)
 
5.     Cher(ère) ami(e), si vous souffrez aujourd’hui, portez votre regard sur les raisons de votre souffrance. Si c’est à cause de votre justice, alors louez Dieu et acceptez-la avec joie parce que vous souffrez comme votre Seigneur. Si vous souffrez à cause de mauvaises décisions, demandez à Dieu de vous aider à savoir quoi faire pour minimiser les dommages et pour maximiser votre témoignage pour Dieu. Si vous n’arrivez pas à déterminer la raison de votre souffrance, alors l’histoire de Job nous enseigne de simplement faire confiance à Dieu. Quelle que soit la raison de votre souffrance, si vous restez fidèle à Dieu, il vous libérera de tout cela lorsqu’il reviendra !
 
IV.    La semaine prochaine : Leader-serviteur.
 

faire un don