Logo EtudesBibliques.net

Ancien Testament

Étude 12 – Du Nord et du Sud au beau pays (Daniel 11)

Copyright © 2020, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Français courant (NFC), 2019, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse https://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Faisons un petit récapitulatif. Il y a trois semaines, nous avons trouvé Daniel en train de prier et jeûner pour comprendre la vision épouvantable qu’il a rapportée dans Daniel 8 (voir Daniel 8.27). Gabriel est venu voir Daniel dans notre étude d’il y a deux semaines pour expliquer la vision (Daniel 9). La semaine dernière, dans Daniel 10, Daniel reçoit une révélation sur un « grand combat ». Une fois de plus, il prie pour comprendre. Gabriel vient à nouveau pour donner des explications. Cette semaine et la semaine prochaine, nous abordons ce grand combat. Débutons notre étude et apprenons-en davantage !
 
I.  L’explication de Gabriel
 
1.     Lisez Daniel 11.1. Qui parle ? (Lisez Daniel 10.20-21. Gabriel poursuit ce qu’il dit à Daniel dans Daniel 10 à propos de la lutte surnaturelle contre les rois de Perse et de Grèce.)
 
a.      À quel moment cela se passe-t-il ? (Durant la première année de l’Empire médo-perse.)
 
2.     Lisez Daniel 11.2. Daniel a fait plusieurs rêves sur l’Empire médo-perse et sur la Grèce. Trouvons-nous ici plus de détails sur ces mêmes révélations ? (Du fait que Gabriel parle juste avant que Cyrus ne devienne le roi de l’Empire médo-perse, nous devons nous pencher sur les trois rois qui ont suivi Cyrus de Perse. Les commentateurs bibliques identifient ce quatrième roi comme étant Xerxès, qui, selon Hérodote, a mis quatre ans à préparer une expédition contre la Grèce.)
 
3.     Lisez Daniel 11.3-4. La Perse a-t-elle vaincu la Grèce ? Si ce n’est pas le cas, qui alors est ce roi « avec une grande puissance » ? (La Perse n’a pas vaincu la Grèce. En fait, la Grèce, sous la direction d’Alexandre le Grand, a envahi la Perse plus tard et l’a vaincue. Alexandre le Grand est mort très jeune. Suite à cela, son empire fut divisé entre ses quatre principaux généraux.)
 
4.     Lisez Daniel 11.5-8. Il est question du « roi du Nord » et du « roi du Sud », et nous trouvons une quantité extraordinaire de détails sur une alliance, sur une trahison, et même sur une femme qui est impliquée dans la lutte pour le pouvoir. Qui est ce « roi du Sud » ? (Les commentateurs bibliques s’accordent largement sur cette histoire. Mais nous avons des preuves directes dans la Bible. Daniel 11.7-8 mentionne spécifiquement des biens provenant des « forteresses » du « roi du Nord », qui sont transportés « en Égypte ». Cela nous dit que le roi du Sud dirige l’Égypte. Cela correspond à l’histoire. Séleucus, l’un des généraux grecs, contrôlait la Syrie (au Nord) et un autre général, Ptolémée, contrôlait l’Égypte. Il y a eu de nombreuses guerres entre eux.)
 
a.      Lorsque nous parlons du Nord et du Sud, quel est le point de référence ? (Jérusalem. C’est ce qui préoccupe le plus Daniel.)
 
5.     Nous allons sauter Daniel 11.9-15, car ces versets se contentent d’expliquer plus en détail les batailles entre le roi du Nord et le roi du Sud. Lisez Daniel 11.16. Selon vous, quel est le « beau pays » ? (Lisez Ézéchiel 20.15. Il s’agit d’Israël. Nous voyons maintenant la raison de tous ces détails. Gabriel dit à Daniel qu’Israël sera de nouveau envahi.)
 
6.     Lisez Daniel 11.19. Que nous apprend cela sur le roi du Nord ? (Son pouvoir prend fin. On ne « le retrouvera plus ».)
 
7.     Lisez Daniel 11.20-21 et Daniel 8.23. Remarquez que ces deux textes font référence à un homme qui prend le pouvoir par le biais d’intrigues. Selon vous, qui cela représente-t-il ? (Avez-vous remarqué que Daniel 11 est parallèle à Daniel 8 à bien des égards ? Bien que de nombreux commentateurs bibliques pensent que cela fait référence à Antiochus Épiphane, lorsque nous avons étudié Daniel 8 nous avons vu que la Rome papale était une interprétation plus appropriée. Cela signifie que nous avons ici une transition, peut-être à partir de Daniel 11.16, vers la Rome païenne et papale. Ainsi, cela poursuit le parallèle avec les visions antérieures.)
 
8.     Lisez Daniel 11.22. Qui est le chef de l’alliance ? (Je crois que c’est Jésus. Cela a du sens si la Rome païenne est la puissance dont il est question ici. Le problème est que Daniel 11.21-22 ne peut pas se référer à la Rome papale et Daniel 11.22 se référer à Jésus. La solution à ce problème est d’identifier la personne des intrigues comme étant Tibère, un vil empereur romain qui régnait lorsque Jésus a été crucifié.)
 
II.  La transition vers l’avenir – deux théories
 
1.     Lisez Daniel 11.27-28 et Daniel 11.40. Attendez un peu ! Nous avons lu précédemment qu’on ne « retrouvera plus » le roi du Nord (Daniel 11.19). Comment pouvons-nous le retrouver ici ?
 
a.      Remarquez que Daniel 11.40 fait référence « à l’époque de la fin ». Ces deux rois (du Nord et du Sud) ont existé il y a longtemps. Comment peut-on lire qu’ils font quelque chose « à l’époque de la fin » ? (Lisez Daniel 12.2. Ce verset indique que « l’époque de la fin » s’étend jusqu’au temps de la fin du monde. Si vous comprenez que les rois du Nord et du Sud sont des puissances rivales qui sont apparues après la mort d’Alexandre le Grand, alors il n’y a absolument aucun sens d’appliquer ce déroulement chronologique à ces deux personnages historiques.)
 
i.       Comment donner un sens à tout cela ? (Passons à Daniel 11.40 et voyons si nous pouvons y trouver un sens.)
 
2.     Lisez Daniel 11.40-41. S’il ne s’agit pas des mêmes puissances que celles qui existaient du temps d’Alexandre le Grand, pourquoi les appeler « le roi du Nord » et « le roi du Sud » ? (Le point de référence, Israël, n’a pas changé. Il s’agit donc de puissances qui se trouvent géographiquement des deux côtés d’Israël.)
 
a.      Que nous apprend cela sur l’importance d’Israël pour la prophétie ? (Cela suggère que Dieu ne détourne jamais son attention de son peuple ou de sa ville.)
 
3.     Lorsque vous avez étudié Daniel 11, avez-vous trouvé des descriptions d’évènements « spirituels » ? (Il y en a beaucoup qui interprètent ces futurs rois comme étant spirituels. Cependant, rien dans Daniel 11 ne permet de comprendre ces événements historiques comme étant spirituels. En effet, c’est l’une des caractéristiques distinctes de Daniel 11 : il s’agit d’un énoncé très précis des futurs évènements historiques. Des gens qui en savent bien plus que moi sur ce sujet, comme William H. Shea, soutiennent que ces versets sur l’avenir devraient être compris de manière spirituelle. Pour cette raison, je vais d’abord exposer la théorie spirituelle, puis la théorie des « évènements réels ».)
 
4.     Première théorie : Lisez à nouveau Daniel 11.22. Quelle puissance a tué Jésus ? (Rome. Nous voyons dans Daniel 11 un parallèle avec Daniel 2 et Daniel 8. Si c’est le cas, alors Rome (païenne et papale) succéderait à la Grèce pour être le roi du Nord. Cela fonctionne aussi géographiquement.)
 
a.      Rome existe-t-elle encore ? (Elle existe à la fois sous une forme physique et sous une forme spirituelle.)
 
b.      Lisez Daniel 11.40-42. Qu’en est-il du roi du Sud ? Quel aspect spirituel de l’Égypte existe aujourd’hui ? (L’Égypte était « anti-Dieu », c’est-à-dire contre le vrai Dieu de la Bible.)
 
i.       Y a-t-il un mouvement « anti-Dieu » aujourd’hui ? (Absolument ! L’Europe est principalement laïque. Il y a un mouvement athéiste qui se développe rapidement aux États-Unis. La Chine attaque les Chrétiens. L’ancienne Union soviétique s’est opposée au christianisme.)
 
ii.       Ces versets nous disent que le roi du Nord envahit tous ces pays, y compris le « beau pays ». Serait-il raisonnable de s’attendre à ce que le catholicisme envahisse Israël ? Qu’en est-il du christianisme en général ?
 
c.      Lisez Daniel 11.43-45. Selon vous, cela prédit-il l’avenir du catholicisme ? Qu’en est-il du christianisme ? (L’un des problèmes que pose la propagation du catholicisme à l’ensemble du christianisme est que, tout au long de l’Ancien Testament, le « Nord » représente les ennemis du peuple de Dieu. Ainsi, le seul type de christianisme qui correspondrait à la définition donnée ici, d’un point de vue historique, est une sorte de faux christianisme.)
 
5.     Deuxième théorie : Lisez à nouveau Daniel 11.40-42. Quel pays au Nord d’Israël correspond à cette description en termes d’évènements littéraux ? (Les États-Unis ont envahi le Moyen-Orient avec des « chars » (tanks), de la « cavalerie » (avions) et « une flotte nombreuse » (navires).)
 
a.      Y a-t-il des pays du Moyen-Orient que les États-Unis n’ont pas soumis ?
 
b.      Serait-il juste de dire que les États-Unis ont « envahi le beau pays » ? (De manière très concrète, Israël est dépendant des États-Unis. Si les ennemis d’Israël n’avaient pas peur des États-Unis, j’imagine qu’ils attaqueraient Israël de manière plus agressive.)
 
c.      Daniel 11.40 dit que le roi du Sud engagera le roi du Nord dans la bataille. Quelqu’un s’est-il engagé – fait le premier pas dans la bataille – contre les États-Unis ? (Si le roi du Sud fait référence à l’Islam et aux nations qui le soutiennent, alors la réponse est affirmative. Les États-Unis ont été attaqués par l’Islam le 11 septembre 2001.)
 
d.      Lisez Daniel 11.43-45. Pouvez-vous y voir une possibilité pour les États-Unis à l’avenir ?
 
6.     Cher(ère) amie(e), personne ne devrait être dogmatique sur la façon de comprendre l’interprétation de Daniel 11 concernant l’avenir. Le peuple de Dieu a très mal compris la façon dont Jésus viendrait la première fois et exercerait son ministère sur la terre. Je pense qu’une grande humilité dans la prévision des évènements entourant la seconde venue est justifiée pour nous aujourd’hui. En même temps, je vous encourage à être vigilant(e) pour voir comment Dieu avancera dans l’avenir !
 
III.    La semaine prochaine : De la poussière aux étoiles.
 

faire un don