Logo EtudesBibliques.net

Ancien Testament

Étude 10 – La colère d’Élihou (Job 32 & 34)

Copyright © 2016, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Selon vous, qu’est-ce que la « colère juste » ? Je pense qu’il s’agit de la colère contre les affronts envers la réputation et le plan de Dieu. La colère ordinaire est due à des affronts contre moi. Comme je le comprends, la colère juste est acceptable, à l’inverse de la colère ordinaire. Êtes-vous d’accord ? Éphésiens 4.26 (version PDV) dit : « Quand vous vous mettez en colère, ne commettez pas de péché ». Cela semble suggérer qu’une certaine colère est acceptable. Nous avons vu que les amis de Job s’engagent dans ce qu’ils croyaient certainement être de la colère juste, parce qu’ils pensaient que Job faisait un affront contre Dieu et ses plans. Cette semaine nous nous focalisons sur la colère d’Élihou, l’un des amis de Job. Débutons notre étude de la Bible et voyons ce que nous pouvons apprendre sur la nature de la colère d’Élihou !
 
I.  Qui est Élihou ?
 
1.     Lisez Job 32.1. Pourquoi les « amis » cessent-ils d’argumenter simplement parce que Job pense qu’il a raison ? Arrêtez-vous de discuter juste parce que l’autre personne pense qu’elle a raison ? (Ils pensaient apparemment qu’il était inutile de continuer à argumenter, sur la base de l’attitude de Job.)
 
a.      Est-ce là un enseignement concret pour rendre la vie meilleure – ne pas argumenter avec des personnes certaines d’avoir raison ?
 
2.     Lisez Job 32.2. Appelleriez-vous cela une « colère juste » ?
 
a.      J’ai suggéré que la colère juste était acceptable, qu’en pensez-vous ?
 
b.      Êtes-vous d’accord avec le point de vue d’Élihou sur les arguments de Job ? (Job se justifiait et remettait en question la justice de Dieu.)
 
c.      Selon vous, Élihou a-t-il hérité une attitude colérique de son père ? Comment vous sentiriez-vous si vous vous appeliez « Barakéel le Bouzite » ? (Au cas où vous vous posez la question, c’est une blague.)
 
3.     Lisez Job 32.3. Élihou n’est-il en colère que contre Job ? (Non ! Il est aussi en colère contre les trois autres amis.)
 
a.      Notez qu’Élihou est en colère parce que les amis « ne trouvent rien à répondre et qu’ils condamnent Dieu ». Élihou est-il en colère parce qu’ils condamnent Job, ou parce qu’ils ne trouvent aucun moyen de le réfuter ?
 
b.      Pourquoi ne sont-ils pas capable de le réfuter ? (Parce que Job dit la vérité.)
 
4.     Lisez Job 32.4-5. Qu’apprenons-nous sur Élihou qui est important pour juger s’il a bien fait de se mettre en colère ? (Élihou est plus jeune. Si une personne apprend que certains arguments n’ont pas de valeur, cet enseignement vient vraisemblablement avec l’âge et l’expérience.)
 
II.  Les accusations justes d’Élihou
 
1.     Lisez Job 32.6. Que sous-entend son affirmation ? (Qu’Élihou en connaît davantage que Job. Cela est peu probable et ce sous-entendu irrite sans doute Job.)
 
2.     Lisez Job 32.7. Êtes-vous d’accord ? Les humains deviennent-ils plus sages avec l’âge ?
 
a.      Pensez-vous réellement qu’Élihou croit cela ? (J’en doute parce qu’il pense qu’il en sait plus que Job et que les amis plus âgés.)
 
3.     Lisez Job 32.8-9 et Job 32.18-19. Quel avantage pense avoir Élihou malgré son jeune âge ? (Que l’Esprit saint guide son esprit.)
 
a.      Êtes-vous d’accord qu’un jeune homme rempli par l’Esprit saint est plus sage qu’un homme âgé ? (D’après mon expérience, des jeunes sots deviennent souvent des vieux sots. Ainsi, je suis d’accord avec Élihou que l’âge n’apporte pas nécessairement la sagesse. Bien sûr, si vous avez accès à la sagesse de Dieu, alors aucune sagesse humaine n’est plus élevée, quel que soit l’âge.)
 
4.     Lisez Job 32.10. Quel est le danger de l’affirmation d’Élihou d’être dirigé par l’Esprit saint ? (Il peut se tromper. Il peut se tromper lui-même.)
 
a.      Je me souviens d’un Ancien de l’église locale qui était un prédicateur épouvantable. Une des raisons pour lesquelles il était épouvantable était son manque évident de préparation. À plusieurs reprises, alors que nous étions prêts à nous rendre sur la scène pour qu’il prêche, il m’a dit que l’Esprit saint lui avait dit de changer le sujet de la prédication la nuit précédente – et il a passé toute la nuit à écrire un nouveau sermon. Quelle est votre réaction à ce message de l’Esprit saint ? (Après que cela se soit produit plusieurs fois, je lui ai dit que l’Esprit saint savait à l’avance ce qu’il devait prêcher, et que l’Esprit saint ne changerait vraisemblablement pas d’opinion la nuit précédant le sermon.)
 
5.     Lisez Job 32.11-12. Élihou affirme que c’est à son tour de parler. Pourquoi ? (Il a attendu, ses amis ont échoué, et maintenant il va faire mieux qu’eux.)
 
6.     Lisez Job 32.13. Êtes-vous d’accord avec Élihou ? Y a-t-il quelque chose de mal dans le fait de laisser Dieu réfuter Job, en supposant que c’est ce que Dieu a en tête ?
 
7.     Lisez Job 32.14. Quel genre d’arguments pourrions-nous attendre de la part d’Élihou ? (Il dit qu’il va donner de nouveaux arguments. Nous verrons.)
 
8.     Élihou commence son argumentation dans Job 33. Abordons-la dans le chapitre suivant. Lisez Job 34.5-6. S’agit-il d’une déclaration correcte de la position de Job ? (Oui.)
 
9.     Lisez Job 34.7-9. S’agit-il des nouveaux arguments que promettait Élihou ? (Oui et non. Les amis plus âgés ont également dit que Job méritait ce qui lui arrivait. La référence d’Élihou à Job qui dénigre l’équité de Dieu est un sujet ancien. La différence est qu’Élihou mentionne un péché spécifique : l’association à des gens mauvais.)
 
a.      Existe-t-il une quelconque preuve de ce péché spécifique ?
 
10.     Lisez Job 34.12-15. Êtes-vous d’accord avec Élihou ? Ou alors, êtes-vous d’accord avec Job qui dit que Dieu sourit aux projets des méchants (Job 10.3) ? (Élihou a évidemment raison.)
 
11.     Lisez Job 34.17-19. Rappelez-vous que dans notre étude de la semaine dernière Job accusait les amis d’être partiaux à l’égard de Dieu (Job 13.8). Élihou dit que Dieu est un juge impartial. Élihou est-il également partial envers Dieu ? (Absolument.)
 
a.      Y a-t-il quelque chose que nous pouvons apprendre dans l’accusation de Job selon laquelle ces amis montrent de la partialité envers Dieu et non envers lui ? (Nous savons, bien entendu, que bien qu’Élihou parle d’une vérité générale, cela n’a rien à voir avec la situation spécifique de Job. Peut-être que si les amis avaient cherché une voie pour défendre tant Dieu que Job, ils seraient venus avec des idées qui auraient davantage approché la réalité de ce qui arrivait à Job.)
 
12.     Lisez Job 34.35-37. Élihou apporte-t-il de nouveaux arguments ici ? (Il s’agit exactement de ce que disaient les amis plus âgés. Job doit avoir péché parce qu’il souffre. Quand Job nie que son péché est la cause de sa souffrance, et met la justice de Dieu au défi, les amis soutiennent alors que Job manque de respect envers Dieu.)
 
a.      Pourquoi Élihou dit-il qu’il a des nouveaux arguments, alors que nous voyons que soit il répète les anciens arguments, soit il fait de fausses accusations ? (Élihou pense qu’il est rempli de colère juste, mais il semble plus vraisemblable qu’Élihou soit rempli de sa propre vanité.)
 
13.     Élihou continue ses accusations sur trois chapitres supplémentaires. Dans le dernier chapitre, Job 37, Élihou change son argumentation. Regardons cela de plus près. Lisez Job 37.14-18. Avez-vous déjà entendu de semblables arguments auparavant ? (Cela ressemble beaucoup à ce que Dieu dit à Job dès Job 38. Avec ce thème que Dieu est Dieu et Job non, Élihou met en évidence quelque chose que les amis plus âgés n’avaient pas mentionné.)
 
III.  La contemplation
 
1.     Lisez Job 1.6-12. Job dit-il la vérité quand il dit qu’il ne mérite pas ce qui lui arrive ? (Absolument, dans le sens que le fait d’agir mal apporte de la souffrance. Cependant, dans ce cas, le fait d’agir de façon juste apporte de la souffrance.)
 
a.      Les amis disent-ils la vérité sur le fait que mal agir entraîne la souffrance ? (Absolument, si Deutéronome 28 est vrai.)
 
b.      Ainsi, comment les choses peuvent-elles devenir tordues à ce point si tout le monde dit la vérité ? (Lisez 1 Corinthiens 13.12. Aucun des humains sur la terre n’a vu l’image globale.)
 
2.     Lisez à nouveau Job 1.12. S’agit-il là d’une décision défendable ? Cela a-t-il amené Satan à admettre plus tard : « J’ai tort, je renonce au mal » ?
 
a.      La permission de Dieu de faire du tort à Job a-t-elle créé un quelconque changement positif ?
 
3.     Lisez Ésaïe 45.9-11 et Romains 9.21. Quel enseignement important nous donnent ces versets ? (Nous savons que Dieu a l’amour le plus extrême pour nous parce qu’il est mort à notre place. Mais quand il s’agit de gérer l’univers, nous devons le laisser faire. Comme vous l’avez lu dans les études précédentes, notre vie ne concerne pas notre propre personne, mais elles concernent Dieu et le conflit cosmique entre le bien et le mal. Bien que la souffrance de Job puisse sembler complètement contraire aux règles de Dieu, nous savons que cela était important dans le conflit entre le bien et le mal. Nous savons que cela était important grâce au réconfort que nous apporte l’exemple de Job lorsque nous souffrons.)
 
4.     Cher(ère) ami(e), voulez-vous laisser à Dieu la gestion de l’univers ? Voulez-vous simplement lui faire confiance pour faire ce qu’il faut ?
 
IV.    La semaine prochaine : Du milieu de la tempête.
 

faire un don