Logo EtudesBibliques.net

Ancien Testament

Étude 04 – Dieu et la souffrance humaine (Romains 1, Job 6)

Copyright © 2016, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Cette semaine nous faisons une pause dans notre progression dans l’histoire de Job. À la place, nous prenons un peu de temps pour étudier la question de Dieu et de la souffrance humaine. Lorsque nous souffrons, ou que ceux que nous aimons souffrent, sommes-nous tentés de penser qu’il n’y a pas de Dieu – ou du moins pas de Dieu aimant ? Cela serait naturel. S’il y a un Dieu aimant, pourquoi permet-il la souffrance ? Quelle preuve avons-nous de l’existence de Dieu ? Débutons notre étude de la Bible et apprenons-en davantage !
 
I.  La preuve de l’existence de Dieu
 
1.     Lisez Romains 1.18-19. Que cela nous dit-il sur la raison pour laquelle certains souffrent ? (Les humains qui essayent de cacher la vérité sur Dieu souffrent de la colère de Dieu.)
 
a.      De quelle façon des gens irréligieux suppriment-ils la vérité ? (Par leur méchanceté. Le juste donne gloire à Dieu quand il vit une vie juste. Le méchant supprime la vérité de Dieu en vivant une vie mauvaise.)
 
b.      Ces gens méchants sont-ils simplement désorientés ? Sont-ils trompés par Satan ? (Non ! La preuve de l’existence de Dieu est « manifeste parmi eux : c’est Dieu qui, pour eux, l’a rendu manifeste ».)
 
2.     Lisez Romains 1.20. De quelle façon la preuve de l’existence de Dieu est-elle visible aux humains ? (La preuve de l’existence de Dieu (« sa puissance éternelle et sa divinité ») est visible dans ce que Dieu a fait.)
 
a.      J’entends souvent des Chrétiens dire : « Dieu est une question de foi ». Cependant, ils s’opposent aux évolutionnistes en disant : « Ce que vous enseignez comme de la science est une question de foi, ainsi les deux théories sur les origines sont une question de foi ». Dans quelle mesure l’argument de « foi » s’accorde-t-il avec ce que dit la Bible ? (Cela ne s’accorde pas bien. L’épître aux Romains dit qu’il ne s’agit pas du tout d’une question de foi. Elle dit que l’existence de Dieu (et « sa puissance éternelle et sa divinité ») est visible lorsque nous considérons ce que Dieu a fait. Nous avons une preuve !)
 
b.      Étudions cela un peu plus profondément. Que trouvez-vous dans la création qui rend visible la puissance et la divinité de Dieu ? (Je commence avec la main humaine. Aujourd’hui les humains, avec toute leur connaissance et l’assistance des ordinateurs, ne peuvent pas répliquer parfaitement une main. Si les humains ne peuvent toujours pas reproduire parfaitement une main, réfléchissez à l’arrogance de penser qu’une main soit le résultat de la chance et de la sélection naturelle.)
 
c.      J’ai vu récemment un documentaire sur une nouvelle théorie sur la vitesse de la lumière. Il était mentionné le fait que l’univers est en expansion avec exactement la bonne vitesse. Les deux scientifiques qui défendaient cette nouvelle théorie ont dit quelque chose comme : « Soit nous avons raison à ce sujet (une vitesse qui varie pour régler l’expansion de l’univers), soit vous devez croire à quelque chose de divin ». Que cela dit-il quant à « quelque chose de divin » ? (Le « quelque chose de divin » est évident. Certainement plus évident que la lumière qui ajuste elle-même sa propre vitesse.)
 
i.       De quelle façon la nature expansive de l’univers, qui a été découverte par les humains seulement récemment, montre-t-elle la « puissance éternelle et [la] divinité » de Dieu ? (Si l’univers s’étend trop vite, il explose. S’il ne s’étend pas assez vite, il s’effondre. La puissance pour réguler cela est au-delà de notre compréhension. L’esprit pour connaître une telle chose est celle d’un dieu – notre Dieu.)
 
3.     Lisez Job 12.7-9. Job écrit spécifiquement sur les oiseaux. Les humains ont-ils répliqué la façon dont les oiseaux volent ? (Nous volons, mais pas de la façon dont les oiseaux volent. Il s’agit d’une autre preuve que les oiseaux ne sont pas venus par la chance et la sélection naturelle.)
 
4.     Continuons avec l’argumentation de la « preuve de l’existence de Dieu » dans l’épître aux Romains. Lisez Romains 1.21-25. Qu’arrive-t-il lorsque quelqu’un rejette la vérité évidente au sujet de Dieu ? (Il devient d’autant plus fou ! L’étape suivante vers l’arrogance ignorante est l’adoration de quelque chose que vous avez fait ! Si vous aviez le pouvoir de le faire, pourquoi l’adorer ou se mettre à son service ?)
 
5.     Lisez Romains 1.26-27. Pourquoi l’homosexualité est-elle l’extension logique du rejet de la logique du Dieu Créateur et de l’adoption de l’adoration des idoles ? (Un des professeurs avec lesquels je travaille dit qu’il veut écrire un livre sur « L’évidence ». N’est-il pas évident que vous ne devriez pas adorer quelque chose que vous avez fait ? N’est-il pas évident que les relations sexuelles entre deux hommes ou deux femmes est contraire à leur conception naturelle ? Les relations sexuelles permettent aux humains de se reproduire, et les relations homosexuelles sont complètement illogiques dans cette optique. N’est-ce pas complètement « visible », complètement évident ?)
 
6.     Lisez Romains 1.28. Si nous rejetons consciemment ce qui est visible et évident au sujet de Dieu et de sa création, qu’arrive-t-il en fin de compte ? (Si vous rejetez la connaissance de Dieu, votre esprit se déprave et vous faites ce qui est clairement mal.)
 
7.     Lisez Romains 1.29-32. Qu’y a-t-il de particulièrement troublant chez ces personnes qui ont des esprits dépravés ? (Ils approuvent ceux qui pratiquent ces choses. Ils sont des avocats du péché.)
 
a.      Voyez-vous cela aujourd’hui comme jamais auparavant dans votre vie ?
 
b.      Maintenant laissez-moi vous poser la question qui donne le plus matière à réflexion. Trouvez-vous certains de vos péchés décrits dans Romains 1.29-32 ? La façon dont l’épître aux Romains étale son argumentation semble rendre ces péchés pires que l’homosexualité. Est-il tout aussi évident que vos péchés sont mal ?)
 
II.  L’attaque de la Création
 
1.     Rappelez-vous de notre première étude de cette série sur le livre de Job. Sur quelle base Dieu a-t-il dit à Job : « Je suis Dieu et toi non, assieds-toi et fais silence » ? (Dieu posait à Job toute une série de questions qui montraient non seulement que Dieu a créé le monde et comprend comment il fonctionne, mais également que Dieu dirige encore toute chose.)
 
2.     Lisez Apocalypse 4.11. Sur quelle base Dieu réclame-t-il le droit de recevoir la gloire, l’honneur et la puissance ? (Il est le Créateur ! Il s’agit d’un thème récurrent dans la Bible. Non seulement Dieu l’a dit à Job, mais il l’a répété plus d’une centaine de fois (j’ai fait le compte une fois) dans la Bible.)
 
3.     Lisez Colossiens 1.15-20. Qui a « tout » créé ? (Jésus. Quand le texte dit : « Il est l’image du Dieu invisible », et qu’il « réconcilie [tout] avec lui-même », cela décrit Jésus.)
 
4.     À la place de Satan, au cœur d’un conflit contre Dieu, quelle serait votre stratégie pour séparer Dieu de l’allégeance des humains ? (Détruire la croyance en la Création.)
 
a.      Dans quelle mesure la théorie de l’évolution rentre-t-elle dans ce schéma ?
 
b.      Dans quelle mesure le sabbat rentre-t-il dans ce schéma ? (Lisez Exode 20.11.)
 
c.      Dans quelle mesure les attaques contre le mariage traditionnel rentrent-elles dans ce schéma ? (Lisez Genèse 2.21-24. Le plan originel de Dieu était qu’un homme et une femme deviennent « une seule chair » par la reproduction. Si cela n’était jamais arrivé, si cela n’était qu’un mythe, et que nous ayons évolué à partir de rien du tout, alors cela enlève Dieu du raisonnement et il ne nous reste plus que « l’évidence ».)
 
III.  La souffrance
 
1.     Lisez Job 6.1-3. Quand vous souffrez, dites-vous des choses que vous ne voulez pas dire ? (Job dit qu’il est dans une telle angoisse que ses paroles sont « inconsidérées ».)
 
2.     Lisez Job 6.4. D’après Job, qui est responsable de sa souffrance ? (Dieu – le « Puissant ».)
 
a.      Job a-t-il raison ? (Ce que nous avons étudié dans cette série d’études montre que Dieu a permis la souffrance de Job. Ce n’était pas l’idée de Dieu. Dieu pouvait-il raisonnablement prédire que Satan attaquerait Job quand Dieu le mettrait en évidence comme exemple d’un homme juste et fidèle ?)
 
3.     Lisez Job 6.8-10. Que veut Job ? (Mourir !)
 
a.      Pourquoi ? (Il aurait la joie de savoir qu’au milieu de toute sa peine, il n’aurait pas renié Dieu.)
 
4.     Réfléchissez-y quelques minutes. Job croit que Dieu est la source de sa souffrance injuste, et cependant il espère la mort afin de ne pas renier Dieu. Cela a-t-il du sens du point de vue de Job ? (Les commentaires de Job reflètent l’argument ultime de Dieu à Job – que Dieu est Dieu et Job non. Job veut faire confiance à Dieu et Dieu veut que Job lui fasse confiance.)
 
5.     Lisez à nouveau Job 6.4. Quand j’écris que Dieu a permis que Job souffre, et que la souffrance de Job entre les mains de Satan était prévisible, êtes-vous d’accord de dire que Dieu était responsable de la souffrance de Job ? (Revenons à l’origine de l’entrée du péché dans le monde. Satan ne se présente-t-il pas à la réunion céleste à cause d’Adam et d’Ève ? Quelle que soit la façon dont vous y regardez, nous sommes responsables de notre propre souffrance. Soit nous souffrons parce que nous avons transgressé une loi de la nature et nous en subissons les conséquences naturelles (voir Deutéronome 28), soit nous souffrons parce que nous laissons le mal agir dans notre monde. L’apparition du péché a toutes sortes de conséquences illogiques parce que le mal est illogique.)
 
6.     Lisez Job 10.12-17. Est-ce vrai ? (Pas du tout. Nous savons que Dieu a regretté ce qui est arrivé à Job (Job 2.3).)
 
7.     Cher(ère) ami(e), vous et moi ne sommes pas « irréprochables » comme Job. Que la souffrance survienne parce que nous avons violé une loi de la nature, ou qu’elle arrive à cause de l’introduction du péché dans le monde, ou qu’elle arrive simplement parce que nous sommes des guerriers de Dieu, notre meilleure réaction à la souffrance est de simplement faire confiance à Dieu. Voulez-vous vous engager, dès maintenant, à faire confiance à Dieu ?
 
IV.    La semaine prochaine : Un jour maudit.
 

faire un don